samedi 15 juillet 2017

Aggraver le couvercle carbone Hulot et Macron appellent cela "écologie"

Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 15/07/17







L’iceberg larsen C de 5800 km² et de mille milliards de tonnes s’est détaché de la banquise il y a 3 jours.

Les calottes polaires sont sans doute les zones de notre planète où les conséquences du réchauffement du climat sont les plus manifestes. Alors qu’au nord, la taille de la banquise arctique a fortement reculé en 2016 à cause de records de températures (jusqu’à 20 °C supérieures aux normales de saison), au sud, l’ouest de l’Antarctique est continuellement déstabilisé par la fonte des barrières de glace flottantes.
Larsen est l’une de ces barrières glacées menacée de disparition. Une crevasse géante y progressait depuis plusieurs années, précisément dans sa partie « C ». Ce 12 juillet, la faille géante a finalement achevé de séparer un bloc géant entier de glace du reste du continent, formant un iceberg d’environ 5 800 km² et de mille milliards de tonnes. Le Monde

Dans le même temps nous apprenons que un tiers des espèces vertébrées ont disparu en 40 ans.

Partout, les écosystèmes sont menacés, et rien ne semble pouvoir enrayer la tendance. Alors que les pressions humaines sur l’environnement ne cessent de s’aggraver, plus de la moitié du vivant, parmi les vertébrés, a disparu ces quarante dernières années. C’est sur ce nouveau constat alarmant que s’ouvre la onzième édition du rapport « Planète vivante », un vaste bilan de santé de la Terre et de sa biodiversité, publié jeudi 27 octobre par le Fonds mondial pour la nature (WWF). Le Monde

Les capitalistes parasites ont détruit la Terre. On remarque que la courbe du dégagement de CO2 dans l’atmosphère est exponentielle et que ça s'est largement aggravé depuis 60 ans.

Et en 15 ans, les capitalistes ont aggravé le couvercle carbone empêchant les photons de quitter la Terre, de 36 % (on est passé de 6400 millions de tonnes de carbone en 97 à 8700 millions de tonnes de carbone en 2012).
Ils dégagent 8700 millions de tonnes de carbone par an (usage énergies fossiles) (source Centre américain d'analyse de l'information relative au gaz carbonique, chiffre repris par Stephen Emmott dans "10 MILLIARDS") Le Savoir En Echanges





Plus on gagne d’argent et plus on pollue. Ce sont donc bien évidemment ceux qui consomment le plus qui sont responsables de la destruction de la Terre.

« Un Européen a besoin de 5 hectares (10 terrains de foot en moyenne). Si tout le monde vivait comme lui, il faudrait deux planètes de plus. Et un Américain ? 10 hectares, soit 20 terrains. Il lui faudrait presque 6 planètes de plus ! Un Asiatique est pour l’instant en dessous des capacités de la Terre, mais c’est en Asie que la croissance de la population et de l’économie est la plus élevée. » p 91 Environnement et Ecologie Catherine Stern

Pour faire face à cette catastrophe climatique qui nous arrive et décimera l’ensemble de l’humanité, il faut des mesures drastiques.

Il faut fermer les usines de voitures polluantes, il faut stopper les centrales qui produisent des énergies fossiles. Il faut aussi fermer toutes les centrales nucléaires avant que l’une d’elles n’explose et que nous disparaissions de la surface de la Terre, avant que les déchets ne contaminent tous les sous sols et n’empêchent des générations entières de pouvoir cultiver quoi que ce soit sur des sols contaminés.

Lire :

Le nucléaire : une folie meurtrière qu'il faut stopper immédiatement


Députés, criminels écologiques : un Tchernobyl souterrain à Bure



Les tickets carbone à 1,8kilo / jour forceraient les plus gros consommateurs de carbone à limiter leur folie.

TICKETS DE RATIONNEMENT :
Droit à polluer limité définitivement à 1 kg de CO2 par Terrien et par jour.
Toute surpollution oblige le surpollueur à acheter des tickets de rationnement aux sous-pollueurs qui voudront bien leur en vendre. Revactu


Vraie taxe carbone et tickets de rationnement carbone : 6 ans après cet article, les spoliateurs coupables de crimes écologiques continuent à refuser de respecter notre nid la Terre.


Il faudrait tout de suite construire des centrales d’énergies renouvelables partout et poser des panneaux solaires sur tous les logements. Voilà ce qui serait juste raisonnable, juste responsable.
Tous les employés des anciennes centrales polluantes seraient réembauchés dans les centrales non polluantes. Un projet de cette ampleur redonnerait du travail à pleins de gens.

Mais Macron et son gouvernement ne sont pas occupés à limiter les conséquences du réchauffement climatique ni à donner du travail à tous les chômeurs.
Ils ont juste pour priorité de faire plaisir aux plus riches, aux pathologistes consuméristes qui ont toujours besoin de plus d’argent, comme des drogués qui veulent toujours plus de drogue. Sauf que eux ne mourront pas d’overdose, ils tuent la planète et les pauvres.
Ces privilégiés sont les capitalistes qui jouent en bourse. La grande réforme de suppression de l’ISF pour les actionnaires va leur permettre de gagner encore plus d’argent.

Emmanuel Macron a précisé ce mercredi sur France Inter ses projets pour l'impôt sur la fortune (ISF). Le candidat à la présidentielle souhaite le supprimer pour les actionnaires d'entreprises, au nom du "financement de l'économie". Une recette économique à la saveur libérale, qui va faire le bonheur de Liliane Bettencourt, Vincent Bolloré et consorts... Marianne

Et au milieu de tout ça, Macron cherche à se faire passer pour un Président soucieux de l’écologie.
Il a choisi pour ministre de l’écologie le très populaire Nicolas Hulot, celui que tout le monde connaît pour ses émissions écologistes « Ushuaïa ».
Il croit que cela suffira à calmer les protecteurs de la nature.

Article du Canard Enchaîné

Tout ce folklore médiatique, c’est l’arbre qui cache la forêt d’un corrompu des industries criminelles sanitaires et écologiques.
La fondation de Nicolas Hulot est financé par EDF, Vinci, Véolia.

« Jusqu’en 2012, EDF a versé 460000 euros par an à la fondation crée (et présidée) par Hulot. Depuis, l’électricien a réduit la voilure, mais il allonge encore 100000 euros par an, confirme EDF en palmipède. « un soutien déterminant » saluait Hulot, le 19 mai 2016, en serrant chaleureusement la pogne de Jean-Bernard Lévy, le patron d’EDF, devant les photographes. Un an plus tard, le mélange des genres s’avère quelque peu radioactif… Après l‘avis rendu par l’Autorité de sûreté nucléaire, la semaine dernière, Hulot, qui n’est pas un fan de l’atome, va devoir prendre position sur l’EPR de Flamanville face à son ancien « partenaire »…
Dans son décret d’attribution, le ministre Hulot a aussi la main sur « l’économie circulaire » (le recyclage des déchets), le marché chouchou de Véolia. Or, de 2012 à 2017, Véolia a casqué 200000 euros par an à la Fondation, et ce généreux mécène siège même à son conseil d’administration ! Autre sponsor garanti vert, Vinci (désigné pour construire l’aéroport Notre-Dame-des-Landes) a financé la Fondation, en 2014 et en 2015, à hauteur de 30000 euros. Et TF1, Bouygues Télécom, la SNCF ou encore L’Oréal versent chacun une obole comprise entre 30000 et 250000 euros par an." Le Canard Enchaîné



Son entreprise Eole lui a permis de gagner des sommes colossales sans avoir à beaucoup se fatiguer (« toutes les recettes d’Eole proviennent des produits Ushuaïa et de droits d’auteur sur les livres »).

«  A partir des années 2000, selon une dizaine de comptes annuels consultés par « Le Canard », Eole Conseil a dégagé entre 480000 et 715000 euros de chiffre d’affaires par an. Une vraie machine à cash pour l’écolo de Saint-Lunaire (Ille-et-Vilaine) : seul salarié, Hulot en possède 99,9 % des parts. Autrement dit, il encaisse tous les bénéfices… Au fil des années, la société a ainsi accumulé quelque 3 millions d’euros de fonds propres. Ce trésor de guerre n’appartient qu’à Hulot et s’ajoute à ses émoluments annuels : 290000 euros de salaires en 2013, complétés par 66000 euros de dividendes, soit 356000 euros de revenus au total, selon les comptes déposés par Hulot cette année-là. Depuis, le guide vert fait preuve d’une obscure transparence : les comptes des années 2014 et 2015 ont été déposés sous le régime de la confidentialité, et ceux de l’année 2016 ne sont pas encore connus » Le Canard Enchaîné


La politique écologiste qu’il mène en tant que ministre est à l’image de sa fondation pute et de son entreprise gabegie qui lui permet de se faire énormément d’argent pour lui tout seul, en égoïste pathologiste consumériste.

A peine, il arrive au gouvernement qu’il recule déjà sur l’éthique écologiste.
Le texte sur les perturbateurs endocriniens que les médias nous présentent comme « une avancée considérable » est un recul considérable et une victoire pour les criminels sanitaires que sont les industries qui utilisent les perturbateurs endocriniens.

« Alors que Ségolène Royal bataillait depuis plus d’un an pour bloquer un texte laxiste de la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens, Hulot l’a voté comme un seul homme, à la grande satisfaction de l’Allemagne et du lobby de l’industrie chimique.
Les perturbateurs sont, on le sait, des substances qu’on répand partout et de plus en plus, dans les pesticides, les plastifiants, les emballages, les cosmétiques, etc. et qui entraînent toute une ribambelle de dégâts sanitaires : cancer du sein et de la prostate, infertilité, troubles cognitifs, diabète…
Le texte portait sur la manière de les classer : que faire des substances dont on soupçonne qu’elles sont des perturbateurs ? Faut-il attendre que la preuve soit faite de leur dangerosité (et ça peut prendre des années) ? Le texte européen signé par Hulot exige un niveau de preuves si élevé – supérieur à celui imposé pour un cancérogène – que nombre de perturbateurs suspectés ou présumés vont devoir continuer allègrement d’être en vente libre et de déglinguer nos hormones. Ce qui n’empêche pas Hulot d’annoncer qu’il s’agit d’ »une avancée considérable » Le Canard Enchaîné

Hulot dans un gouvernement pour les patrons du CAC40, quoi de plus normal pour celui qui a vendu son âme d’écolo aux industries criminelles écologistes et criminelles sanitaires.

Notre belle Terre et nous qui vivons dessus sommes à l’agonie.

Si une Révolution ne stoppe pas les capitalistes dans leur folie meurtrière de destruction de la Terre, la loi de transformation quantité qualité qui a commencé à s’appliquer - la nouvelle qualité étant la catastrophe climatique - va s’accélérer et le scénario du "Jour d’après" ne sera plus une fiction filmique mais la réalité que les humains vivront.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire