vendredi 30 septembre 2016

L'école en France s'effondre sous dictature

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 08/11/16

Pas très étonnant qu'un État barbare en Afrique ne respecte pas les enfants en France.
Il y a peu de respect des enfants dans les écoles françaises.
Des violences psychologiques fréquentes (remarques humiliantes, élèves en échec exclus ...) et les violences physiques officiellement interdites sont tolérées dans les petites classes ...
L'omerta règne. Chacun sait, dans le personnel éducatif, que témoigner de violences à enfants commises par des profs, ça revient à s'exposer à la répression ! (J'ai été exclue 2 ans puis révoquée pour cette raison !).
Ce non respect des enfants aboutit à de mauvaises performances des élèves français.

"On le sait maintenant depuis plusieurs années : d’élève moyen dans les années 2000, l’école française est devenue la plus inégalitaire de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L’enquête internationale PISA, dont on attend la prochaine mouture en décembre, vient le rappeler tous les trois ans. Baisse des résultats des élèves défavorisés, amélioration du niveau des élites : le fossé se creuse"


Les derniers résultats des performances de l'école française sont tombés il y a un mois.

"La France a tout intérêt à se remettre en question sur sa manière d'éduquer ses enfants. En effet, le pays de Jules Ferry n'est hélas ! pas un exemple en matière d'efficacité éducative. C'est du moins ce qui ressort du fameux classement Pisa.
Le «Program for International Student Assessment» en anglais, et pour «Programme international pour le suivi des acquis des élèves» en français, est un ensemble d'études menées par l''organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui réunit les pays développés. Pisa mesure les performances des systèmes éducatifs tous les trois ans, et la dernière a été rendue publique en décembre 2013. Que constate-t-on ? Que la France est perdue dans le marais des classements, quelque part du côté de la 20e place. Les pays où les enfants ont les meilleurs résultats sont la Finlande, la Corée du Sud, Hong-Kong, le Liechtenstein…" La Dépèche

  ÉCOLE FRANÇAISE
LA PLUS INÉGALITAIRE DE L'OCDE

Le Conseil national d'évaluation du système scolaire font le constat selon lequel les inégalités entre élèves sont énormes. Les enfants de milieu pauvre sont les grands exclus du système scolaire. Et ces inégalités se sont accrues depuis 2000 !

"Le Cnesco a mené une vaste enquête à partir de 22 études de chercheurs français et étrangers. Une étude d'une ampleur inédite.
Il en ressort que la France possède le système le plus inégalitaire et que ces inégalités se sont creusées depuis les années 2000. En cause, le manque d’efficacité des politiques éducatives menées depuis 30 ans." France Inter
La réussite en France dépend de l'origine sociale des parents. La France est le pays le plus inégalitaire de l'OCDE en ce qui concerne les inégalités scolaires.


On le sait maintenant depuis plusieurs années : d’élève moyen dans les années 2000, l’école française est devenue la plus inégalitaire de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L’enquête internationale PISA, dont on attend la prochaine mouture en décembre, vient le rappeler tous les trois ans. Baisse des résultats des élèves défavorisés, amélioration du niveau des élites : le fossé se creuse. Le Monde
En France les enfants de pauvres sont parqués dans les ZEP. Il ne faut surtout pas les mélanger avec les enfants de la haute Formoisie et de la bourgeoisie ....
Le Parti Socialiste fait croire au public qu'il lutte contre les inégalités parce qu'il donne plus d'argent aux établissements classés ZEP...
La ghettoïsation des écoles a pour conséquence d'aggraver la catastrophe scolaire en France.

Le Canard Enchaîné écrit (05/10/16) : "Les plus graves lacunes sont connues : effectifs en ZEP pas assez réduits, temps d'apprentissage plus court qu'ailleurs, insuffisance du suivi des élèves, inexpérience des maîtres. Les chercheurs mettent carrément en cause le principe même d'une concentration des élèves défavorisés, qui tourne, selon eux, à la "ségrégation" et aux "ghettos" scolaires. Exemple ? "Un enfant d'ouvrier en ZEP obtient des résultats inférieurs à ceux d'un enfant d'ouvrier hors ZEP."

Lire : L'école française championne des inégalités


LA VOLONTÉ DE L'ÉTAT D'AMÉLIORER LES PERFORMANCES SCOLAIRES N'EST QU'UNE VASTE MASCARADE

Tout cela est voulu. La volonté de l’État d'améliorer l'éducation n'est qu'une mascarade.
Quand une ministre de l’Éducation se vante de taper ses enfants sur une chaine de grande écoute, c'est un message fort envoyé aux enseignants agresseurs, ils savent qu'ils peuvent continuer, qu'ils seront protégés.




Quand cette même ministre Najat Vallaud Belkacem vient faire la publicité de la seule école de France dans laquelle une professeur a été exclue un an plus tôt pour avoir dénoncé des violences à enfants et dans laquelle un enseignant, Léon Launay, tape ses élèves depuis 1993, le message est clair. Il s'agit d'une opération visant à donner une nouvelle fois un message aux agresseurs d'enfants. Allez-y vous pouvez continuer à taper vos élèves, l’État sera toujours là pour vous. Jusqu'au bout vous serez protégés.

La ministre Vallaud Belkacem en visite dans mon école Valmy où un instit a tapé ses élèves pendant 20 ans


Quand une enseignante est exclue 2 ans puis révoquée pur avoir dénoncé et combattu les violences à enfants exercées par certains de ses collègues....

.... On sait que l'objectif de l’État français et du gouvernement Hollande n'est évidemment pas d'améliorer les compétences des élèves français.

  ÉCOLE INSTITUTION DONT LA FONCTION PRINCIPALE EST DE REPRODUIRE LES CLASSES SOCIALES



En recrutant à Bac + 5 et en choisissant des critères de sélection visant à supprimer toutes les recrues potentiellement critique vis à vis du système scolaire, l’État s'est assuré d'avoir de bons moutons provenant de classes sociales favorisées.

Cette stratégie de la bourgeoisie pour évincer tous les pédagogues dans l'âme de l’Éducation Nationale je le dénonçais dès la mise en place de cette réforme de la masterisation des enseignants.

La véritable fonction de la réforme Chatel sur les nouveaux concours
d'enseignement est d'évincer de l'Éducation Nationale tous les
pédagogues dans l'âme, respectueux des élèves et de leur potentiel
innovant.

L'exigence d'un allongement des études de 3 années (1) sélectionnera
les étudiants des couches les plus favorisées (2).
Mon expérience en tant qu'assistante d'éducation (« pionne »),
assistante pédagogique (sorte de « sous-profs » sans préparation) et
les divers stages que j'ai pu effectuer m'ont permis d'observer
environ une quarantaine de professeurs en exercice, de la maternelle à
la troisième.
Il en ressort que les plus irrespectueux des élèves sont les
professeurs de l'enseignement secondaire. Ce qui n'est pas étonnant si
l'on regarde les critères qui leur ont permis d'être là ou ils sont.
Contrairement au concours de professeur des écoles qui contient, pour
presque la moitié des points, des épreuves pédagogiques (construction
de séances, analyse de travaux d'élèves...), le CAPES écrit est
uniquement disciplinaire; c'est-à-dire par exemple qu'un candidat au
concours de maths n'aura que des épreuves de maths pures mais aucune
épreuve sur la façon de transmettre les maths.
Déjà, à l'IUFM CAPES, on prépare les jeunes à devenir des bêtes à
concours, futurs fonctionnaires.
Lorsque je préparais le CAPES d'Histoire Géographie à l'IUFM de Rouen,
mes questions sur la transmission du savoir n'avaient pas de réponse.
Ces questions n'avaient pour les profs et les élèves aucun intérêt car
le concours n'en faisait pas mention. Tous se préparaient à être
fonctionnaires et non des enseignants.

LES OBTUS SONT PROFESSEURS

Les plus obtus, les meilleures mémorisateurs (avec la méthode du « par-
coeur ») sont devenus professeurs.
Les reçus au concours, je les ai retrouvés en collège : ils étaient
profs, j'étais assistante pédagogique, ils gagnaient 1600 euros, je
gagnais 534 euros par mois pour un volume horaire identique et un
boulot d'enseignant (avec juste moins d 'élèves pour les assistants
pédagogiques).

PROFS QUI PLEURENT, ASSISTANTS A LA RESCOUSSE

Dans la salle des profs c'était les profs qui pleuraient, pas les
assistants pédagogiques. Nous étions dans l'ensemble appréciés des
élèves et nous pouvions enseigner dans de bonnes conditions
contrairement à nos collègues profs du même âge et issus souvent de
milieux sociaux plus favorisés que nous. On nous appelait à la
rescousse quand la pagaille était trop grande dans une classe.
Nous nous adaptions à toute sorte de situation, classe de SEGPA, cours
de français et de maths pour une douzaines d'élèves, atelier langage
en maternelle, construction de projets de toutes sortes.
Nous n'avions, officiellement, aucune formation pédagogique, un
salaire de misère, aucune perspective d'avenir (un contrat d'un an
renouvelable) et aucune possibilité de faire valoir nos acquis pour
quelque métier que ce soit dans le domaine de l'enseignement.
Mais nous étions motivés, nous voulions absolument aider ces jeunes
que nous respections profondément et nous ne comptions pas nos heures
de travail.

DES PRÉCAIRES RESTANT PRÉCAIRES

Mes collègues précaires le sont restés pour la plupart alors qu'ils
souhaitaient devenir enseignants titulaires.
Le combat pour la titularisation des assistants pédagogiques s'est
heurté à l'indifférence des enseignants titulaires et à la sclérose
formoise des syndicats enseignants.

Ce sont des jeunes élites – représentants typique de la strate des
répétants - qui peuplent les établissements scolaires. Ces répétants
démotivés sont souvent en décalage avec la vie des élèves.
En salle des profs, la grande majorité des enseignants analysait
l'échec scolaire par une débilité congénitale chez les enfants ou – la
nouvelle mode - une absence de contrôle parental.
Ils ne remarquaient même pas que lorsque l'apprentissage est un
plaisir, le flicage – parentale ou scolaire - n'a pas de raison
d'être.
Ils étaient incapables de comprendre ces jeunes. Hors de la présence
des élèves, la salle des profs était le lieu de leurs moqueries
méchantes. Surnoms donnés aux élèves, anecdotes croustillantes,
sourires de connivence, etc …
L'ironie dont ils faisaient preuve à l'égard des élèves montre le
degré d'irrespect qu'ils avaient pour eux.

IRRESPECT SCANDALEUX DES ADULTES ENVERS LEURS ÉLÈVES

Alors, ne nous étonnons pas après que les élèves réussissent parfois à
faire pleurer un de ces profs là. La violence la plus forte est celle
exercée contre des élèves qu'on catalogue – dans prononcer le mot - «
débile » parce qu'en échec scolaire :

« Ils sont « cons » ou quoi !!!».
Cette expression infamante est plus que courante dans les salles de
profs.

Quand on compare la motivation pédagogique des non titulaires et des
profs démotivés, on parvient à une conclusion plus que curieuse.

LES MOINS PAYÉS SONT LES PLUS MOTIVÉS

Moins les gens sont payés – tels sont les assistants pédagogiques
payés 534 euros il y a deux ans (550 aujourd'hui), plus ils sont
motivés. La titularisation - le concours de recrutement - n'est pas un
gage de réussite dans une classe.
Dans les collèges d'aujourd'hui c'est exactement le contraire !
Ce constat – paradoxal en apparence - remet en cause toutes les
revendications syndicales.

LES SYNDICATS MENTENT

Payer davantage ces enseignants titulaires n'améliorera en aucune
façon le sort des élèves. Laisser ces « sous-profs » payés un demi-
SMIC dans leur statut honteux est pour les syndicats une infamie
révèlant leur nature profonde.
Il ne faut plus augmenter les salaires des enseignants, il faut
titulariser les assistants et les payer 1000 euros pour ces 18 heures
de « présence élèves ». Et la révolisation ramènera à un niveau de
1000 euros humanistes le salaire de la totalité des enseignants.

CHATEL, DE L'HUILE SUR LE FEU

Le projet de Luc Chatel qui vise à recruter tous les professeurs au
niveau BAC+5 - la « mastérisation » - va avoir deux conséquences.
D'une part il va aggraver ce phénomène d'élitisme dans les collèges et
d'autre part il va calquer ce modèle d'enseignant dans les écoles
primaires et maternelles.

DIPLÔMES ET ORIGINES SOCIALES

Les statistiques nous montrent que plus les gens sont diplômés, plus
ils sont d'origine sociale élevée.
Ce phénomène - comme nous venons de le voir - crée un décalage avec
les élèves.
Par ailleurs, la paye plus importante promise par le gouvernement ne
peut qu'attirer des personnes non motivées par le métier en lui-même.
Un critère permettrait de trier facilement le bon grain de l'ivraie :
verser un salaire de 1000 euros à tous les enseignants, le salaire
unique mondial.

LA PÉDAGOGIE MISE AU PLACARD

La cerise sur le gâteau de cette réforme est l'absence de critère
pédagogique dans les futurs concours.
Les IUFMs préparant le CRPE (Concours de professeur des écoles)
restaient des refuges de la pédagogie. Les derniers refuges du
questionnement sur « comment transmettre les choses ». Des refuges
acritiques d'où Paulo Freire, Freinet et autres Neil ont été évacués
depuis longtemps. Mais des lieux de débats quand même.
C'en est trop pour la bourgeoisie qui préfère pouvoir – pour le 20
heures de TF1 - semer puis utiliser la violence dans les collèges –
une violence engendrée par des enseignants incapables - plutôt que de
permettre à tous d'accéder au savoir. Un choix qui favorise une
couverture médiatique fasciste plutôt que l'intérêt de tous les
élèves.

LES VICTIMES : LES EXCLUS ENFANTS D'EXCLUS

Les principales victimes de cette réforme sont les élèves de milieux
défavorisés en difficulté d'apprentissage.

Ceux que je vois depuis 5 ans exclus au fond des classes.

Ces pauvres gamins qui n'ont jamais pu expérimenter la solidarité dans
une classe, se voyant sans cesse humiliés, vont encore subir des gens
qui ne les comprennent pas et qui ne cherchent pas à les aider car on
les a déjà catalogué comme « futur chômeur ».

Il n'y a rien d'étonnant à ce que cette « haute-moyenne » formoisie
des collèges et des lycées ne bronche pas : le passage au recrutement
à BAC+5 leur fait espérer une carotte salariale supplémentaire : du
fric, du fric, du fric pour ces égoïstes consuméristes dont pas un
seul – PAS UN SEUL – n'a jamais tenté de pratiquer ce que j'ai
pratiqué depuis 5 ans de façon semi-clandestine : l'apprentissage de
la solidarité entre élèves.
La réponse à la violence et à l'échec n'est ni l'augmentation des
salaires, ni le recrutement au niveau master, ni toutes ces opérations
de communication dont sont friands les petits soldats du sarkozysme.
Elle consistera à rétablir l'humanisme à l'école. Humanisme
d'enseignants ayant la vocation et travaillant pour 1000 euros par
mois dans l'intérêt d'enfants solidaires. Des enfants solidaires
apprenant dans l'objectif de leur construction personnelle et de leur
apport humaniste.
Cet objectif sera un des buts premiers de la révolisation, un des buts
premiers de sa première étape : la révolution anticapitaliste.

Julie Amadis (écriture) + Yanick Toutain (titres, rewriting)

X1 2 ans pour le master plus l'année professionnelle qui était payée
dans l'ancien système.
X2 cf critique directeurs iufm + syndicats+CNESER (source)


Ces fils et filles de cadres et de professions intellectuelles supérieures cherchent à reproduire leur classes sociales. L'école est pour eux un moyen de sauvegarder leurs privilèges.
Ils se font croire que seul le mérite permet la réussite scolaire. Alors comme il est prouvé que les enfants de profs et de cadres réussissent mieux que les enfants d'ouvriers qui ont pourtant la même intelligence, ces hauts formois défendent la méritocratie et derrière, leur statut de diplômé privilégié.
Ils refusent de s’intéresser aux travaux de Bourdieu et de Baudelot Establet et se font croire que chacun a ses chances à l'école.
La "longue chaîne de processus inégalitaires" décrite par le Cnesco va de nos dirigeants politiques à nos professeurs.

"
La synthèse du Cnesco détaille une « longue chaîne de processus inégalitaires » qui se cumulent et se renforcent à chaque étape de la scolarité : inégalités de traitement, inégalités de résultats, inégalités d’orientation, inégalités d’accès au diplôme et même inégalités d’insertion professionnelle. Limités à l’école primaire, les clivages explosent à partir du collège. C’est, par exemple, à ce niveau-là de la scolarité que les élèves des établissements les plus défavorisés, en fin de 3e, ne maîtrisent que 35 % des compétences attendues en français contre 80 % pour les élèves scolarisés dans un contexte privilégié. A même niveau scolaire, les premiers ont deux fois moins de chances d’intégrer le lycée général."
Le Monde

LES ENSEIGNANTS QUI S'OPPOSENT A CETTE LOGIQUE DE REPRODUCTION SOCIALE SONT EXCLUS

 Celestin Freinet était un pédagogue extraordinaire (il commence sa carrière d'instituteur en 1912). Il avait confiance en les capacités énormes de tous les enfants et les respectait vraiment. Il a mis en place toute une pédagogie permettant à l'enfant de comprendre le monde qui l'entoure par l'expérimentation et l'action.
Son objectif était que tous les enfants s'épanouissent en apprenant. Tout ce qui pouvait amener à exclure des élèves était proscrit.
Il a fait l'expérience de la répression de l’Éducation Nationale. Il a subi calomnie, poursuite judiciaire, censure, de la part de l'administration, de la mairie et de certains parents d'élèves manipulés.
""Un différend l'oppose ensuite à son administration au sujet des modalités de transmission d'un rapport
d'inspection concernant l'adjoint de Freinet. Menacé de mutation d'office, Freinet, sur les conseils de son syndicat, doit céder. Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1932 une cinquantaine d'affiches, de deux types différents, sont apposées sur les remparts du village. (...)  l'autre modèle accuse l'instituteur de faire de ses élèves de futurs bolcheviques. Dans la foulée, la municipalité, d’obédience Union républicaine et démocratique, et une association d'anciens combattants introduit une plainte contre Freinet. Tandis que l'administration diligente une enquête, les tensions montent entre partisans et opposants de Freinet. Le 19 décembre le maire appelle à une grève scolaire. La presse locale d'abord, puis nationale - Maurras lui-même s'exprimera à ce sujet dans l'Action Française - se fait l'écho du conflit qui résonne jusque dans l'Assemblée8. Le préfet décide de déférer Freinet devant le Conseil Départemental de l'enseignement primaire, qui, le 28 janvier 1933, finit par le condamner à la Censure. Tandis que Freinet fait appel de cette décision auprès du Conseil d’État, parvient à l'Inspecteur d'académie une pétition, signée par des parents, qui reprochent à Freinet de faillir à son devoir de neutralité scolaire en faisant l'éloge de la révolution russe. Les lettres se multiplient, tant celles portant une opposition que celle exprimant un soutien. Freinet écrit au Ministre de l'Instruction Publique, Anatole de Monzie, une lettre dans laquelle il répond point par point aux reproches qui sont faits tant à lui personnellement qu'à l'éducation nouvelle en général. tandis que la grève scolaire continue, la réponse du ministre se fait attendre. Le 23 avril 1933, veille de la rentrée de Pâque, une foule se presse devant l'école; des violences sont commises ; Freinet, craignant pour la sécurité des enfants accueillis et la sienne exhibe un revolver. Après cet épisode, invité à accepter une mutation, Freinet ne concède que de se mettre en congé pour trois mois. Le 21 juin 1933, le Préfet avise Freinet de sa mutation d'office « dans l'intérêt de l'école laïque ». Refusant sa réaffectation au Bar-sur-Loup, Freinet fait demande un congé de longue durée, pour raison de maladie, qui est acceptée.(...)  L'administration trouve encore à poursuivre Freinet qu'elle considère en contravention avec la réglementation sur les internats. Plutôt que de poursuivre Freinet en correctionnelle, le Préfet le défère une nouvelle fois devant le Conseil Départemental de l'enseignement primaire qui vote à l'unanimité la fermeture de l’École. Si le Conseil d’État, par sa décision finale du 3 avril 1936, ne donne pas droit aux demandes de Freinet, l'avènement du Front Populaire quelques mois plus tard permet à Freinet d'obtenir une révision de la dernière interdiction : le 23 juillet 1936, Jean Zay (1904-1944), nouvellement nommé ministre de l'Éducation par Léon Blum, autorise l'ouverture de son école du Pioulier à Vence10,11"
Lire :

Enseignants, chercheurs et résistants : Paulo Freire et Célestin Freinet

Quasiment tous les pédagogues révolutionnaires ont été réprimés. Même Philippe Meirieu, réformiste et toujours à la botte des socialofascistes, le dit. Il écrit :

« Les pédagogues sont habitués à la marginalité et ont, bien souvent, été considérés comme de dangereux agitateurs par les bien-pensants de toutes sortes. De Sébastien Faure à Celestin Freinet, de Fernand Deligny à Paulo Freire, bien des « pédagogues historiques » ont eu maille à partir avec les autorités et les corps constitués : prendre le parti des plus fragiles, affirmer l'éducabilité de tous, inventer de nouvelles méthodes pour faciliter l'accès aux savoirs ne plaît guère aux partisans du « désordre établié selon l'expression d'Emmanuel Mounier. » dans Pédagogie et anti-pédagogieComprendre et résister


Si les pédagogues contestataires ont toujours été réprimés, il existait encore un peu de solidarité enseignante jusqu'à il y a quelques années.
En tout cas, il n'y avait pas une trouille de s'exprimer dans les médias comme elle existe maintenant.
Ce que l’État capitaliste n'avait pas réussi à faire jusqu'à présent. Il le réussit actuellement dans l’Éducation Nationale.
Il y a encore 20 ans, il y avait une solidarité entre collègues au sein de l’Éducation Nationale (ce n'était pas au point des dockers mais presque)
Les fonctionnaires de l’Éducation Nationale s'exprimaient sans crainte à la presse. Ils donnaient leur avis sur les réformes ou sur le fonctionnement de l'école. Ils pouvaient être critique. La liberté d'expression existait.
Depuis une dizaine d'année on assiste à un plan global des capitalistes visant à supprimer toute solidarité et visant à diviser le personnel. La réforme collège 2016 s'intègre dans ce plan ...
Mais l'embauche des enseignants à Bac + 5 aussi. Les jeunes recrus proviennent majoritairement de l'élite et, pas de la classe ouvrière. Leur appartenance à l'élite les amène à être très souvent du côté de l'administration.
Tout cela a pour conséquence d'avoir des enseignants plus obéissants, plus moutons, du côté de l'administration, jamais critique sur le système ...
Et les brebis galeuses qui continuent à user de leur liberté d'expression sont systématiquement réprimés.
Le grand mot de l'administration est "devoir de réserve". Le sacro saint "devoir de réserve" prend le pas sur la liberté d'expression tout court !
Un dernier exemple prouve de que je viens d'exposer.
Christophe Barrand, un chef d'établissement a été convoqué au rectorat de Paris suite à son interview par le journal Libération.
La journaliste Marie Piquemal de Libération fait un billet pour en parler et s'inquiète de cette évolution de l’État qui interdit aux fonctionnaires toute liberté d'expression.
"L’histoire pose (au moins) une question, fondamentale dans une démocratie : celle du devoir de réserve des fonctionnaires. Jusqu’où doivent-ils se taire ? «Les fonctionnaires ne doivent pas dénigrer leur hiérarchie mais ils sont aussi des serviteurs de la République, et donc de l’intérêt général. A ce titre, non seulement ils ont la possibilité de parler mais le devoir de le faire si la situation se justifie», rappelle Antony Taillefait, professeur de droit à Angers, et auteur de plusieurs ouvrages sur la déontologie des fonctionnaires. Il y démontre combien la situation a évolué au cours des quinze dernières années, «dans toutes les administrations, l’obéissance s’est transformée en docilité.» Plus personne n’ose parler. La mixité sociale dans les établissements scolaires n’est-elle pas un enjeu d’intérêt général justifiant de s’exprimer ? Pendant ce temps, la ministre communique à tous crins. Et continue de dire que la mixité est l’un de ses combats." (Libération)

L'Etat français hollandiste a utilisé de gros moyens pour tenter de me faire taire, tenter de me faire accepter leur violence contre les enfants leur barbarie contre les Africains.
J'étais moi aussi une professeur des écoles qui tentait d'utiliser des méthodes pour que tous les enfants apprennent avec plaisir et que tous réussissent. Mais voilà, permettre cela voulaient aussi dire combattre les violences physiques dont j'ai été témoin directement en 2008 et indirectement en 2014.
Et cela voulait aussi dire se battre pour que mes élèves vivent dans un monde dans lequel la barbarie aurait disparue.
J'ai été suspendue sans motif en mars 2014 exclue 2 ans en juillet 2014 avec un motif mensonger (invention de distribution du tract des parents d'élèves (faux en écriture publique) puis révoquée en juillet 2016 pour "atteinte à la République Française" et "atteinte au devoir de réserve".

Julie Amadis exclue sans traitement pendant 2 ans ! OMERTA76 L'inspecteur d'académie Philippe Carrière punit la témoin des violences de 2008

Hollande révoque une prof pour déclarations anti-violence à enfants et anti-franceàfric


5 années de harcèlement politique, judiciaire et professionnel contre une révolutionnaire pro Sankara en France : Professeur des Ecoles condamnée à 35000 € par la Franceàfric, exclue 2 ans au RSA puis révoquée de l'Education Nationale

Les enfants apprennent mieux quand on leur permet d'être utile (#IpEaVàEaFàF)


CONCLUSION

Un état barbare en Afrique, responsable de 100 millions d'enfants africains morts en 25 ans, un génocide sanitaire, est gangréné dans les hautes sphères par des monstres inhumains.
Comment imaginer que les personnes qui décident de l'orientation en matière d'éducation en France soient des humains altruistes?
Nous savons que ça ne peut pas être le cas, parce que ces personnes cautionnent un État qui participe à un génocide sanitaire en Afrique.
Les enfants naturellement bons, altruistes, sont des individus que les pouvoirs au service de classes spoliatrices considèrent comme dangereux. La question n'est pas, pour ceux qui décident des orientations éducatives, de favoriser le bien être de ces enfants mais de les forcer à accepter l'injustice, les inégalités et toutes les ignominies qu'utilisent les classes spoliatrices pour sauvegarder leurs privilèges.
Pour cela il leur faut casser le sens critique et les capacités innovantes des enfants. L'école les transforme en moutons acquiesçant à toutes les injustices et reproduisant la société telle qu''elle est. C'est en réalité une lutte de strates entre les membres des strates Parasites et Répétantes et les membres de la strate des Innovants dont font partis les enfants qui s'opère.
Ceci explique à la fois les violences psychologiques et physiques dans les écoles françaises et les mauvais résultats scolaires des élèves français.
La suède qui n'est pas un pays qui utilise de méthodes barbares contre un continent entier, et lutte contre les violences à enfants, est un des pays en tête du classement PISA.
Les résultats des élèves français s'amélioreront quand la France sera débarrassée de cette racaille franceàfric et de ses propagandistes de la violence envers les enfants (comme l'est notre ministre actuelle de l'Education Nationale).





jeudi 29 septembre 2016

Les humains du Paléolithique étaient des Innovants


Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le Savoir en Echanges

Le 29/09/2016















PALÉOLITHIQUE : ÈRE DES INNOVANTS



La période du paléolithique correspond à l'ère des Innovants.
Le partage des richesses, l'absence de guerre, l'absence de structure hiérarchique ont favorisé l'Innovation, la Découverte.

Pour Yanick Toutain tous les hommes préhistoriques étaient des Innovants.
"Dans la jeunesse de l'Humanité, à l'époque paléolithique, il est probable que la strate des Répétants n'existait pas.
Il est quasiment certain que TOUS LES HUMAINS du Paléolithique étaient tous des Innovants." (Revactu)

Peu de temps après le début de l'agriculture des sociétés inégalitaires apparaissent. Certains groupes cherchent à s'accaparer le fruit du travail des autres. Des guerres commencent à voir le jour et se font de plus en plus fréquentes.

Lire :

Pendant 61000 ans les humains ont partagé toutes les richesses : un temps 6,7 fois plus long que celui de l'inégalisme

#IpEaVàEaFàF Le Néolithique, la fin de l'égalitarisme et le début des guerres (Le Savoir en Échanges)

Les humains du Paléolithique ne se faisaient pas la guerre. Les squelettes datant de cette période ne portent pas de trace de coup.
Sur 109 squelettes étudiés datant du plus de 12000 ans, seul 5 d'entre eux avaient des traces de coups.

"Ces marques de violence n’ont ainsi été observées que sur cinq des deux cent neuf individus découverts sur des sites du sud-ouest de la France. Cf. Mary Ursula Brennan, « Health and disease in the Middle and Upper Paleolithic of southwestern France : A bioarcheological study », thèse de doctorat, université de New York, 1991." (Le Monde Diplomatique)

Yaval Noah Harari explique pour quelles raisons la violence se développe à partir du néolithique.

"Les premiers cultivateurs étaient au moins aussi violents, sinon plus que leurs ancêtres fourrageux. ils avaient plus de biens et avaient besoin de terre à cultiver. une razzia de leurs voisins sur leurs pâturages pouvait faire la différence entre subsistance et famine, en sorte qu'il n'y avait beaucoup moins de place pour le compromis." p 106 Sapiens Une brève histoire de l'humanité.


Il y a donc un lien direct entre le partage des richesses et la violence.

Quand les richesses sont partagées, quand la propriété n'existe pas, les gens n'ont pas de raison de se faire la guerre.

LIRE : Pas de guerre quand les richesses sont partagées


Le néolithique avec l'apparition des inégalités et le début des guerres aurait eu pour conséquence de détruire ces capacités innovantes qu'avaient en eux tous les humains du paléolithique.

"Ce serait l'apparition de l'agriculture et l'apparition d'un surproduit social (cf Marx et Ernest Mandel) qui aurait été la cause de l'apparition de la strate des Parasites (les classes premières classes spoliatrices). Et c'est cette strate Parasite qui, dans sa constitution qui aurait fait glissé les Innovants dans une nouvelle strate, la strate des Répétants." (Revactu)

CAPACITÉS INNOVANTES : SPÉCIFICITÉ HUMAINE


Quand nous observons les petits mammifères nous remarquons qu'ils expérimentent sans cesse. Et, en cela, ils ont un point commun avec les petits humains.

Mais ça ne va pas plus loin... Les expériences des animaux ne débouchent pas sur des Innovations transmises de génération en génération animale.

 Pour Heather Pingle, journaliste scientifique au Canada et qui reprend les recherches les plus récentes en archéologie, ce qui différencie l'être humain et
le chimpanzé, très proche génétiquement, ce sont les capacités du premier à innover.
"S'ils (les chimpanzés) montrent leur savoir faire à leurs congénères, ces derniers ne l'améliorent jamais et se contentent de se reproduire. Les hommes modernes, en revanche, ne souffrent pas de telles limitations. Les idées s'empruntent, se modifient, s'ajoutent, se complexifient."
Les Humains qui ne savent plus découvrir, créer, inventer deviennent Répétant. Ils ont été abimés par d'autres humains Parasites qui avaient intérêt à les transformer en Répétant.

Yanick Toutain conceptualise la notion d'être humain. Un être humain ce n'est pas juste un individu qui a la ressemblance physique d'un être humain. C'est aussi quelqu'un à qui on a transmis toutes les connaissances que sont les découvertes par nos ancêtres.

"Nous sommes des Humains parce que la productivité historique des Innovations Ancestrales nous a été transmise.
Un être humain c'est l'héritier de toutes les Découvertes, Inventions, Créations artistiques faites par des Africains sur le continent africain (à plus de 80%) puis des Innovations faites ensuite par les descendants de ces Africains partis explorer la Terre entière au Paléolithique.
Puis les Innovations ancestrales faites au Néolithique." (Revactu)
Un véritable être humain ne cherche pas à détruire l'autre. En cela, ceux qui firent travailler les autres sans eux même mettre la main à la pâte ne sont pas de véritables humains. Les esclavagistes ne sont pas de véritables humains dans le sens où ils détruisent d'autres humains. Yanick Toutain les appelle les "deshums".

"C'est à ce moment que l'apparition de la strate des Parasites fut le cancer qui détruisit l'humanité. Ces deshums contraignirent les Innovants à devenir des Répétants, puis, génération après génération, à casser leurs propres enfants pour les contraindre à quitter la strate des Innovants pour, vers l'adolescence, devenir un simple Répétant en voie de déshumanisation."
(Revactu)

Découvrir, Inventer, créer sont des composantes primordiales de l'être humain.

LES HOMMES PRÉHISTORIQUES ÉTAIENT COMME LES ENFANTS DU 21° SIÈCLE : DES DÉCOUVREURS, DES INVENTEURS, DES CRÉATIFS


Les hommes préhistoriques étaient comme sont les enfants de nos sociétés où règnent l'injustice et l'inégalisme.
Les enfants, nous les voyons inventeurs, découvreurs, toujours à rechercher le fonctionnement des choses qu'ils voient autours d'eux. Les enfants ne cessent de poser des questions, des "Pourquoi ?" aux adultes qui les entourent, et qui sont souvent lasses de ces questions pourtant fondamentalement humaines.
Les enfants ressemblent aux hommes du Paléolithique.
Les enfants de 2016 comme les hommes du Paléolithique sont des Innovants. Je reprends ici la thèse développée par Yanick Toutain
"Cela vient donc se surajouter à une autre découverte assez récente : le fait que tous les enfants sont membres de la strate des Innovants, eux-aussi. Le fait que c'est la pression conjointe des Parasites, des Répétants (et des Innovants corrompus : les fascistes HADOPI par exemple) qui les force à quitter la strate des Innovants pour glisser vers celle des Répétants."
Mais les enfants subissent des attaques psychologiques (et souvent physiques) répétées qui les amènent petit à petit à cesser d'innover et de découvrir. Ils finissent par s'adapter à la société. Ils finissent par obéir.

Lire : L'obligation de rester assis des journées entière dès l'âge de 6 ans (classe de CP) construit la "cuirasse caractérielle" et transforme l'humain Innovant en Répétant docile
Les enfants du Paléolithique ne subissaient pas d'agressions de leurs congénères adultes. Les violences à enfants se sont développées dans des sociétés fortement inégalitaires et guerrières.

Lire : Violence à enfants: depuis l'Antiquité à Rome et à Athènes jusqu'à la France du 21° siècle


L'ENTRAIDE, LA COOPÉRATION FAVORISENT L'INNOVATION


INNOVER SUPPOSE DE COLLABORER : EXPÉRIENCE RÉALISÉE
PAR DES SCIENTIFIQUES 


Une expérience a été menée comparant les capacités des enfants et des chimpanzés. Un casse tête leur a été présenté. Les enfants ont fini en 2H30 et les chimpanzés en 30H.
Selon le chercheur L. Dean, la différence d'efficacité s'explique surtout par le fait que les enfants ont collaboré.

"L Dean et son équipe ont conçu un casse-tête à trois niveaux de difficulté. Ils ont présenté ce dispositif à des groupes de chimpanzés au Texas, de singes capucins en France et à des enfants de maternelle en Angleterre. Un seul des 55 primates non humains - un chimpanzé - a atteint le plus haut niveau après plus de 30 heures d'essais. Les enfants se sont beaucoup mieux débrouillés. Contrairement aux singes, ils ont travaillé en collaboration - discutant, s'encourageant et se montrant l'un l'autre la bonne façon de faire les choses. Après deux heures et demie, 15 des 35 enfants avaient atteint le niveau trois."p 28
Pour la science N° 427, article Les origines de la créativité de Heather Pringle


Pour survivre, les hommes préhistoriques devaient nécessairement s'entraider et donc coopérer.
C'est la conclusion de Marylène Patou-Mathis, directrice de recherche au CNRS département préhistoire du Muséum national d'histoire naturelle à Paris

"Comme le montrent les données archéologiques, la compassion et l’entraide, ainsi que la coopération et la solidarité, plus que la compétition et l’agressivité, ont probablement été des facteurs-clés dans la réussite évolutive de notre espèce." Marylène Patou-Mathis (le Monde Diplomatique)

  DÉCOUVERTES ET INNOVATIONS DE NOS ANCÊTRES DU PALÉOLITHIQUE SONT INNOMBRABLES


C'est parce que nos ancêtres coopéraient et s'entraidaient, parce qu'ils ne faisaient pas la guerre qu'ils innovaient sans cesse.
Tous ces facteurs favorisent l'innovation.
Les hommes et femmes préhistoriques avaient bien plus de connaissances que ce que l'on pensait jusqu'à présent.
L'image de l'homme du Paléolithique véhiculé dans les manuels d'histoire ne correspond pas à la réalité historique.
Les découvertes archéologiques et les recherches montrent que les humains du paléolithique avaient une grande intelligence, de très grandes connaissances et ont fait de nombreuses découvertes.

Leurs connaissances étaient gigantesques. Des connaissances en astronomie, en botanique, en médecine, en physique, en biologie.

Nous pouvons citer ici quelques unes des nombreuses découvertes de nos ancêtres du paléolithique.

LASCAUX : UN VÉRITABLE PLANÉTARIUM

EN 20000 AVANT NOTRE ÈRE LES HUMAINS AVAIENT DES CONNAISSANCES APPROFONDIES EN ASTRONOMIE


Chantal Jègues-Wolkiewiez prouve que Lascaux était
un véritable planétarium

Chantal Jègues-Wolkiewiez a découvert que Lascaux était un véritable planétarium. Les hommes de l'époque étaient de véritable chercheurs qui observaient le ciel, cherchaient à en comprendre le fonctionnement et choisissaient l'emplacement de leur création artistique en fonction des orientations solaires.

"Chantal Jègues-Wolkiewiez chercheuse indépendante émérite, Docteur ès Lettres et Sciences Humaines, Anthropologue, Ethnoastronome, Psychologue, a à la fin des années 1990, mis en évidence une thèse absolument incroyable qui tendrait à démontrer que les scènes rupestres d’animaux enchevêtrés à Lascaux seraient la représentation figurative et très concrète du ciel étoilé tel que pouvait le percevoir il y a environ 20 000 ans les hommes de la Préhistoire… Autre découverte majeure faite par Chantal Jègues-Wolkiewiez : l’entrée de la grotte de Lascaux se trouve être parfaitement orientée, par rapport au grand diverticule axial, de manière à ce que soleil puisse y pénétrer de façon linéaire le jour même du solstice d’été. Au tout début de l’entrée de la grotte, les rayons solaires au solstice éclairent d’abord le premier taureau peint, qui représente la constellation du même nom. Nous serions donc en présence d’un « planétarium » préhistorique absolument unique qui, outre sa qualité de représentation graphique et picturale exceptionnelle, nous indiquerait aussi de façon réaliste une autre « vérité », celle qu’un savoir ancestral astronomique préservé ainsi pour les générations futur… Ce qui bien entendu remettrait en cause la totalité de ce que l’on croyait connaitre sur les connaissances primitives de nos ancêtres." (source)

77000 AVANT NOTRE ÈRE EN AFRIQUE DU SUD

DES CONNAISSANCES EN BOTANIQUE, EN MÉDECINE ET EN CHIMIE

LES PLANTES ANTISEPTIQUES UTILISÉES POUR EMPÊCHER LES MALADIES TRANSMISES PAR DES INSECTES



En Afrique du Sud, à 40 km au nord de Durban, dans la grotte de Sidubu, l'équipe archéologique de Lyn Wadley a découvert une couche disposée de telle façon qu'elle correspondait exactement à la manière dont les hommes préhistoriques constituaient leur literie. Un échantillon de cette couche a été apporté au laboratoire afin d'en dégager sa composition.
Cette literie était composée d'une plante ayant un effet antiseptique et protecteur contre les insectes.

"En décembre 2011, L. Wadley et ses collègues ont montré qu'il y a 77000 ans - soit
A Sidubu en 77000-ans, les humains utilisaient
des plantes ayant une fonction insecticides pour dormir
presque 50000 ans plus tôt que les exemples de cette technique rapportées auparavant - les occupants de Sidubu se confectionnaient des literies avec les feuilles d'une unique espèce végétale, sélectionnée parmi les nombreuses plantes de la région. Ils semblaient même avoir une connaissance approfondie de la végétation locale : les feuilles choisies provenaient de Cryptocarya woodii, un arbre contenant des traces d'insecticides et de larvicides naturels efficaces contre les moustiques vecteurs de maladies mortelles aujourd'hui." ( p 24 Pour la science N° 427, article Les origines de la créativité de Heather Pringle)


DES CONNAISSANCES EN CHIMIE

PROCÉDÉS CHIMIQUES ÉLABORÉS EN 70000 AVANT NOTRE ÈRE EN AFRIQUE DU SUD 

DE LA COLLE FABRIQUÉE EN 500000 AVANT NOTRE ÈRE EN AFRIQUE DU SUD ET EN 200000 AVANT NOTRE ÈRE EN ITALIE


Dans cette même grotte de Sibudu en Afrique du Sud de nombreuses substances chimiques étaient composées.
"Les chasseurs de Sibudu élaboraient divers composés chimiques. C'est ce qu'a découvert l'équipe de L. Wadley en analysant des résidus noirs observés sur des pointes de pierre provenant de la grotte. Les résidus étaient des traces de colles constituées de multiples ingrédients qui permettaient de fixer les pointes sur les hampes de bois. Les archéologues ont alors entrepris de reproduire expérimentalement ces colles en mélangeant des particules d'ocre de différentes tailles à des gommes végétales et en chauffant ces mélanges sur des feux de bois. Avec succès ! Il y a 70000 ans, les occupants de Sibudu étaient des "chimistes, alchimistes et pyrotechniciens très compétents" conclut l'équipe de L.Wadley dans son article." p 26 Pour la science N° 427, article Les origines de la créativité de Heather Pringle)
Ce qui a encore davantage étonné les chercheurs c'est qu'on retrouve des traces d'invention de colle à l'époque Néandertal

Les Néandertaliens n'étaient donc pas des sous hommes à moitié idiots. C'était eux aussi des Innovants.


"En outre, les préhistoriens ont découvert que l'ingéniosité technique n'était pas l'apanage de l'homme moderne : d'autres hominidés ont eu des éclairs de créativité. Dans le nord de l'Italie, l'équipe de Paul Mazza, de l'Université de Florence, a montré que les Néandertaliens, apparus en Europe il y a environ 300000 ans élaboraient une colle à base de goudron d'écorce de bouleau pour fixer des éclats de pierre sur des manches en bois, fabriquant ainsi des outils emmanchés il y a environ 200000 ans."

Selon Yuval Noah Harari, les humains du Paléolithique étaient plus intelligents que les humains du Néolithique.

"De fait, tout indique que la taille du cerveau moyen des Sapiens a bel et bien diminué
depuis l'époque des fourrageurs. Survivre en ce temps là nécessitait chez chacun des facultés mentales exceptionnelles. L’avènement de l'agriculture et de l'industrie permit aux gens de compter sur les talents des autres pour survivre et ouvrit de nouvelles "niches pour imbéciles"." p 66 Sapiens
Chacun des individus vivant au Paléolithique avait certainement une quantité de connaissances plus grande que la moyenne des individus actuellement. C'est la thèse développée par Yuval Noah Harari.

"Les Sapiens n'étaient pas seulement en quête de nourriture et de matériaux. Ils étaient aussi à l'affut de connaissances. Pour survivre, il leur fallait une carte mentale détaillée de leur territoire. Afin de maximiser l'efficacité de leur quête quotidienne de nourriture, ils devaient se rogner sur les cycles de croissance de chaque plante et  les habitudes de chaque animal. Il leur fallait savoir quels étaient les aliments les plus nourrissants lesquels rendaient malade ou avaient des effets curatifs (...) Autrement dit, le fourrageur moyen avait une connaissance plus large plus profonde et plus variée de son environnement immédiat que la plupart de ses descendants modernes. De nos jours la grande majortié des habitants des sociétés individuelles n'a pas besoin de savoir grand choses du monde naturel pour survivre (...)
. La collectivité humaine en sait aujourd'hui bien plus long que les bandes d'autrefois. Sur un plan individuel, en revanche, l'histoire n'a pas connu hommes plus avertis et plus habiles que les anciens fourrageurs"
p 66 Sapiens

 LES PARASITES ONT PRIS LE POUVOIR
DEPUIS 9000 ANS

IL FAUT REPRENDRE L’HÉRITAGE DE NOS ANCÊTRES DU PALÉOLITHIQUE ET REDEVENIR TOUS DES INNOVANTS


La découverte de l'agriculture a eu pour conséquence d'augmenter considérablement la population. La fécondité des femmes s'est largement accrue.
A l'époque du Paléolithique, les femmes faisaient un enfant tous les 3 ans en moyenne alors qu'au Néolithique, elles accouchaient tous les ans et étaient tout le temps enceinte .

"L'abandon du nomadisme permit aux femmes d'avoir un enfant chaque année. Les bébés étaient sevrés plus tôt, puisqu'on pouvait les nourrir de bouillie et de gruau." p 111 Sapiens

Les sociétés ont grandi. Le travail s'est divisé et spécialisé.
Et sont apparus des chefs et des classes sociales spoliatrices qui accumulaient les richesses des autres, les biens produits par les autres.
Ceux là ne faisaient que "travailler" sans avoir le temps de se reposer, de réfléchir et d'innover.

Contrairement à l'image d’Épinal des manuels d'histoire, les hommes du début du néolithique avaient une vie plus difficile que ceux du Paléolithique. Et leur vie n'avait que peu de place pour la créativité la découverte et l'invention.

Jared Diamond et Yuval Noah Harari s'opposent à cette idée de "révolution néolithique" qui aurait améliorer la vie des humains. Ils démontrent qu'il n'y a pas de commune mesure entre la qualité de vie de l'homme du paléolithique et l'homme du néolithique.

"Loin d'annoncer une ère nouvelle de vie facile la Révolution agricole rendit généralement la vie des cultivateurs plus difficile, moins satisfaisante que celle des fourrageurs. Les chasseurs cueilleurs occupaient leur temps de manière plus stimulante et variée et se trouvaient moins exposés à la famine et aux maladies. Certes, la révolution agricole augmenta la somme totale de vivres à la disposition de l'humanité mais la nourriture supplémentaire ne se traduisit ni en meilleure alimentation ni en davantage de loisirs. Elle se solda plutôt par des explosions démographique et l'apparition d'élites choyées. Le fermier moyen travaillait plus dur que le fourrageur moyen, mais ne nourrissait moins bien. La révolution agricole fut la plus grande escroquerie de l'histoire." Sapiens p 104
Contrairement à ce que pense beaucoup de gens victimes d'une histoire réifiée, les humains du paléolithique étaient beaucoup plus innovants dans l'ensemble que ne l'ont été les humains depuis 9000 ans.
La division du travail et la répétition de tâches identiques ont freiné les découvertes. Si vous demandez à un enfant de faire la même tâche toute la journée, il sera abruti par ce geste répété et n'arrivera plus à mobiliser les neurones nécessaires pour apprendre.




Le film "les temps modernes" de Charlie Chaplin en 1936, dénonce la folie des spoliateurs qui détruisent la nature humaine  en exigeant de ceux qui travaillent pour eux des gestes répétitifs et saccadés qui les transforment en machine. Le héros Charlot, ouvrier d'usine est "soumis à divers mauvais traitements, gavé par une machine ou contraint à visser des écrous à un rythme effréné sur une chaîne de montage accélérée".



Le division du travail et l'existence d’exécutants et d’exécuteurs ont multiplié le temps de travail du plus grand nombre. Cela a eu pour conséquence de diminuer considérablement leur temps de repos ainsi que le temps de  sommeil nécessaire au fonctionnement correct du corps.
Le manque de sommeil et l'absence de temps de pause aboutit à la fois à diminuer le temps disponible pour créer, découvrir, chercher et à inhiber les capacités créatives des individus.

CONCLUSION


Nous sommes au tout début d'un immense océan de découvertes concernant la vie des hommes du Paléolithique.
Des recherches récentes en archéologie nous montrent que les humains de cette époque avaient beaucoup plus de connaissances qu'on ne l'avait imaginé. Elles prouvent aussi que ces humains ressemblaient aux enfants que nous voyons au 21° siècle, ils étaient Innovants.
Ces humains du Paléolithique ne cessaient de chercher à comprendre les mystères de la nature qui les entourait, ne cessaient d' inventer de nouvelles techniques pour chasser plus efficacement, ne cessaient d'inventer de nouveaux outils et objets pour améliorer leur quotidien.
 Mais de petits groupes de Parasites spoliateurs qui se reproduisent depuis 9000 ans en tant que classes sociales spoliatrices ont imposé à la grande majorité des humains de répéter des gestes identiques toutes les journées.

Ces premiers hommes respectaient leur nature. Ils expérimentaient, cherchaient, créaient, inventaient. La nature humaine n'est pas faîte pour se transformer en machine obéissante.
Il nous faut à nous, humains du 21° siècle, reprendre cet héritage de nos ancêtres partageurs et innovants et choisir de vivre en respectant notre véritable nature d'être humain, c'est-à-dire d'êtres des humains solidaires, curieux, gentils, découvreurs, créateurs.


mercredi 28 septembre 2016

5 années de harcèlement politique, judiciaire et professionnel contre une révolutionnaire pro Sankara en France : Professeur des Ecoles condamnée à 35000 € par la Franceàfric, exclue 2 ans au RSA puis révoquée de l'Education Nationale


Déclaration de l'homme et du citoyen
(liberté d'expression)


Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 27/09/16


"Ce Jean-Marie Bourry, CRIMINEL de l'ONUCI sera jugé par le NUREMBERG DE L'AFRIQUE.
Il sera sur le banc d'infamie en compagnie des Chirac, Sarkozy, Bolloré, Bouygues etc etc.... dont les crimes sont PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIONS DE MORTS DE BEBES AFRICAINS. (2,6 millions actuellement, 3 millions par an jusqu''en 2005. Source INED)
Ce qui précède est la conclusion d'un article
dont je ne suis pas l'auteur et dont les passages effacés
par les juges d'Angoulême, Bordeaux, Le Havre et Rouen
montrent qui sont les vrais donneurs d'ordre
des harcèlements que je subis.

La France est le pays des droits de l'homme. Certains se le font encore croire. Quand j'étais étudiante en Carrières Sociales à l' IUT du Havre  en 2001 notre professeur Mr Gaba avait écrit ce sujet de devoir :
"la France est - elle un Etat de droit ?"
J'avais répondu :

"La France est un Etat de droit à l'intérieur de ses frontières mais elle est fasciste en dehors de ses frontières" (prenant pour exemple l'attitude fasciste de la France en Afrique.)
Je pensais, moi aussi qu'à l'intérieur des frontières de la France, il y avait un semblant de démocratie et que la liberté d'expression existait.
Mais, depuis 2012, je ne le pense plus. Plus du tout.

Je ne le pense plus depuis que subis une répression politique digne d'une république bananière.

A l'automne 2012 j'apprends qu'un procès m'a condamnée à payer 31000 euros avec mon camarade Yanick Toutain au barbouze Jean-Marie Bourry membre de la clique de Guillaume Soro qui a renversé le président Gbagbo dans un putsch qui a fait 3000 morts.
Un procès pour un article que je n'avais jamais lu ! Donc que je n'avais forcément pas écrit !
Malgré la crise en Côte d'ivoire, tout mon temps (14h par jour) était pris par la préparation du concours de professeur des écoles.

Je lisais donc, pour la première fois, (et en diagonale dans les attendus) l'article condamné à la réception du jugement à l'automne 2012.
Ce n'est qu'un an plus tard que j'ai lu intégralement l'article pour lequel j'avais été condamnée en 2012.

jeudi 22 novembre 2012


En septembre, le président du tribunal d'Angoulème Michaël Janas condamnait Julie Amadis et Yanick Toutain à payer 200 euros par jour à Jean-Marie Bourry plus 7000 euros immédiatement

 PAR CES MOTIFS :
Nous, juge des référés, statuant par décision mise à disposition du greffe, réputée contradictoire et en premier ressort ;
- Ordonnons à Monsieur TOUTAIN et à Madame AMADIS de supprimer les commentaires et annotations suivantes figurant sur le site internet dont le nom de domaine est « http:// revalorisationactu.blogspot.fr/201 1/01/Jean-marie-bourry-criminel-fasciste.html»:
« Jean-Marie BOURRY : criminel fasciste ONUCI en Côte d'ivoire. Protège des harkis-putschistes, défend le fasciste FMI" Ouattara. Coupable du génocide sanitaire contre l'Afrique. Il sera jugé avec Chirac, Sarkozy, Bouygues, Bolloré dans le Nuremberg de l'Afrique !il [.] En particulier un militaire français Jean-Marie Bourry - qui, non content d'être une force supplétive aux fascistes Licorne, se permet de tenter un coup d'État en faveur d'un fasciste avéré Alassane Ouattara. Il protège un Ouattara fasciste qui, en 1992, au service du capitalisme étranger imposait la misère aux Ivoiriens et emprisonnait l'opposant Laurent Gbagbo. Il protège un fasciste qui tente un coup d'État contre Laurent Gbagbo.
L'esclavagisme de Rome - Marcus Licinius Crassus - commandait l'armée qui vint écraser Spartakos, ici, les esclavagistes envoient Jean-Marie Bourry! Celui-ci portera le signe de l'infamie fasciste pour le restant de ses jours. Pour les nouveaux lecteurs, j'informe que ce monsieur est un harki qui, depuis des années tente de démoraliser TOUS CEUX et TOUTES CELLES qui combattent la France à fric, la colonisation,l'esclavagisme qui ECRASE L'AFRIQUE. Ce Jean-Marie Bourry est un FASCISTE qui tente d'IMPOSER UN GOUVERNEMENT D'OCCUPATION A LA COTE D'IVOIRE Ce sont des CRIMINELS qui sont RESPONSABLES DE LA MORT DE 3 MILLIONS DE BEBES AFRICAINS. QUAND LEUR PAYS SOUTIENT LE TRAFIQUANT DE DROGUE HAMID KARZAI, ils viennent en Afrique DONNER DES LECONS DE MORALE dont la fonction est d'assurer les PROFITS DE VINCENT BOLLORE Ce Jean-Marie Bourry, CRIMINEL de l'ONUCI sera jugé par le NUREMBERG DE L'AFRIQUE II sera sur le banc de l'infamie en compagnie des Chirac, Sarkozy, Bolloré, Bouygues etc ect.. dont les crimes sont PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIONS DE MORTS DE BEBES AFRICAINS. POUR MENER LA GUERRE PSYCHOLOGIQUE DE RÉSISTANCE, IL FAUT PHOTOGRAPHIER TOUS LES SOLDATS DE L'ONUCI ET METTRE EN LIGNE LEURS PHOTOS! POUR QU'ILS SOIENT MIS AU PILORI PAR LEURS CONCITOYENS COMME DES FASCISTES BARBARES. 125 policiers pakistanais de l'ONUCI honorés de la médaille des Nations Unies, Guiglo, le 18 janvier 2010... ». Ainsi que le commentaire apparaissant sous ses photographies .- "POUR MENER LA GUERRE PSYCHOLOGIQUE DE RÉSISTANCE, IL FAUT PHOTOGRAPHIER TOUS LES SOLDATS DE L'ONUCI ET METTRE EN LIGNE LEURS PHOTOS! POUR QU'ILS SOIENT MISAU PILORI PAR LEURS CONCITOYENS COMME DES FASCISTES BARBARES ».

REVALORISATION N'EST PAS REVOLISATION

 
 Le nom du site est faux ! Il n'existe aucun site

http:// revalorisationactu.blogspot.fr/
 La demande faite n'a aucun sens. 
Yanick Toutain a écrit un article. mais sur son site REVACTU revolisationactu
http://revolisationactu.blogspot.fr/2012/11/en-juillet-jean-marie-bourry-cote.html
Les demandes des juges n'ont aucun sens
- Ordonnons à Monsieur TOUTAIN et à Madame AMADIS de supprimer les commentaires et annotations suivantes figurant sur le site internet dont le nom de domaine est
 - Ordonnons à Monsieur TOUTAIN et à Madame AMADIS de supprimer les commentaires et annotations suivantes figurant sur le site internet dont le nom de domaine est
« http:// revalorisationactu.blogspot.fr/2011/01/Jean-marie-bourry-criminel-fasciste.html»:


La demande est absurde me concernant, je n'ai AUCUN accès à la page d'édition de l'article.
Seul Yanick Toutain, l'auteur peut avoir accès à cette page et pourrait modifier son article.
Les passages mentionnés ne concernent que partiellement le plaignant et surtout "Chirac, Sarkozy, Bolloré, Bouygues" qui n'ont pas porté plainte.
Et la vie privée du plaignant n'apparait à aucun moment.
Sauf un autre passage qui est la copie stricte (maquette, police de caractère y compris) du site de l'ONU toujours en ligne. Un autre site Abidjan.net avait reproduit cette même biographie intégralement et est toujours lisible en ligne
.


Tout ce cirque illégal avait commencé en mars 2012

Lettre au Procureur de la République du Havre


Le Havre, le 3 avril 2012

À Monsieur le Procureur de la République
auprès du Tribunal d'Instance du Havre

de
Julie Amadis
xxxxxxxxx
76xxx
Le Havre
copie 17° chambre du Tribunal Correctionnel de Paris
copie Canard Enchaîné Paris


Monsieur le Procureur de la République,

l'OPJ Gosselin, qui se réclame de votre autorité, menace de "venir [nous] chercher" – Yanick Toutain et moi-même – si nous ne répondons pas à sa convocation. (au téléphone le 28/3).
Or, la confusion règne : sommes nous "libres témoins" ou sommes nous "mis en cause" (et donc en droit d'être assistés CPP 113-2 ) ?
L'OPJ annonçant notre « mise en cause » dans une « plainte en diffamation sur Internet » (au téléphone le 28/3) prétend pouvoir obtenir votre accord pour user de la force contre de libres témoins.... mais tout en prétendant nous refuser toute assistance (à quatre reprises dans trois conversations téléphoniques) arguant de la prétendue absence de coercition ; mais sa menace réitérée a fait tomber le caractère « libre » de cette « audition libre ». lire la suite


Non seulement le procureur n'avait pas répondu.
Mais il avait transmis au plaignant les faux fabriqués par l'OPJ Gosselin après avoir classé sans suite (la plainte était prescrite 8 mois avant la plainte de novembre 2011)

JUILLET 2012 MENACES DE L'AVOCAT CHANGEUR

Avec les documents fabriqués par le procureur Nachbar, en juillet 2012, l'avocat du terroriste Jean-Marie Bourry me menaçait


En juillet, Jean-Marie Bourry (Côte d'Ivoire ONUCI) menaçait de réclamer 500 euros par jour à Julie Amadis et Yanick Toutain

Expéditeur :  Philippe Calmes, Sébastien Motard, Jean-François Changeur, Christophe Pouzieux
Angoulême le 4 juilet 2012
BOURRY/TOUTAIN-AMADIS
LETTRE RECOMMANDEE AVEC A.R.

Madame,
Je vous prie de bien vouloir noter mon intervention dans l'intérêt de Monsieur Jean-Marie BOURRY lequel m'a consulté au sujet du blog dont vous êtes la rédactrice et qui se nomme "revolisationactu.blogspot.fr ».
Je me suis fait communiquer la procédure pénale initiée à votre encontre et je remarque que vous vous contentez en des termes absolument sibyllins et en vous reportant à un blog tenu par l'un de mes confrères qu'en tout état de cause les faits qui vous seraient éventuellement reprochés dateraient de plus de trois mois.
Sachez qu'au delà de cette prescription de trois mois existe une procédure civile que je n'hésiterais pas à initier par la voie des référés en sollicitant votre condamnation sous astreinte de 500 € par jour de retard d'avoir à ôter de votre blog tous les éléments se rapportant à mon client. (lire la suite)

  CONDAMNÉE A 31000 € POUR UN ARTICLE DÉNONÇANT LE COUP D’ÉTAT DE LA FRANCE EN COTE D IVOIRE INSTALLANT OUATTARA


L'article incriminé -écrit par Yanick Toutain et dont le nom apparait en bas de l'article - dénonçait le coup d'état de la France en Côte d'Ivoire pour y mettre un Président au service total des intérêts des plus gros patrons français. 

Juste après ce coup d'Etat Bolloré a pu devenir propriétaire de la totalité du port d'Abidjan.

Je découvrais alors que dénoncer un coup d'Etat c'était dangereux en France.
Je découvrais que le chef de l'ONUCI, responsable de crimes en Côte d'Ivoire était fortement protégé.
Tout en voyant que dans l'article son nom apparaissait avec celui de ses chefs

Rien que dans le titre Chirac, Sarkozy, Bouygues, Bolloré  étaient mentionnés.
Mais aucun n'a porté plainte !


dimanche 2 janvier 2011


Jean-Marie Bourry : criminel fasciste ONUCI en Côte d'Ivoire. Protège des harki-putschistes, défend le fasciste FMI Ouattara. Coupable du génocide sanitaire contre l'Afrique. Il sera jugé avec Chirac, Sarkozy, Bouygues, Bolloré dans le Nuremberg de l'Afrique !!!

Je découvrais que les juges coupaient des morceaux de phrases pour effacer les noms Chirac, Sarkozy, Bouygues, Bolloré 


Alors que dans la conclusion de l'article comme dans le titre il est présenté comme l'exécuteur des basses œuvres de Chirac et Sarkozy

"Ce Jean-Marie Bourry, CRIMINEL de l'ONUCI sera jugé par le NUREMBERG DE L'AFRIQUE.
Il sera sur le banc d'infamie en compagnie des Chirac, Sarkozy, Bolloré, Bouygues etc etc.... dont les crimes sont PLUSIEURS DIZAINES DE MILLIONS DE MORTS DE BEBES AFRICAINS. (2,6 millions actuellement, 3 millions par an jusqu''en 2005. Source INED)


Je découvrais que dénoncer les crimes d'agents Françafrique aboutissait à ne plus être protégé par les lois françaises.
Je découvrais que les articles de presse concernant la dénonciation des crimes de la France en Afrique n'avaient pas le même traitement juridique que les autres.


 UNE AVOCATE PAYÉE 2000 € QUI NE VA PAS A L'AUDIENCE GARDE L'ARGENT ET LE DOSSIER


Pensant encore naïvement que la justice française ne pouvait pas laisser passer un déni de justice aussi gros, je faisais appel et payais une avocate à Bordeaux 2000 €, Me Bauer, (qui gardera l'argent, le dossier et n'ira pas à l'audience).


lundi 20 mai 2013


Me Michèle Bauer, vous avez gardé les 2000 € et le dossier ! Vous irez plaider le 22 en Cour d'appel de Bordeaux contre JMBourry (un article sur Mediapart-blogs par Yanick Toutain et Julie Amadis)



DES JUGES QUI INVENTENT QUE JE SERAIS
CO-AUTEUR DE L'ARTICLE


Yanick Toutain mon camarade révolutionnaire n'a cessé de crier qu'il était le seul et unique auteur de l'article.

Mais cela n'a pas empêché des juges de Cour d'Appel de Bordeaux d'inventer que je l'avais co-écrit.


"Cour d’Appel de Bordeaux Arrêt du 03 juillet 2013
5ème Chambre RG n° : 12/06552
Sur la mise hors de cause de Mme Amadis
La loi du 29 juillet 1982 concerne les poursuites qui peuvent être intentées
contre le directeur ou co directeur d’une publication.
En l’espèce, l’instance engagée est une procédure civile et Mme Amadis se reconnaît contributeur de l’article en question.
Elle a donc participé à la rédaction de cet article et doit être retenue enla cause." (Extrait du jugement )


"UN MENSONGE GIGANTESQUE !!!! Julie Amadis n'a JAMAIS RECONNU QUOI QUE CE SOIT !
Son nom figure sur la COLONNE DE DROITE DU BLOG ! DE TOUTES LES PAGES DU BLOG !
Pour avoir écrit des articles sur Victor Serge, SOS Bonheur etc etc
JULIE AMADIS N'A NI DE PRES NI DE LOIN EN AUCUNE FAÇON "CONTRIBUE" à QUOI QUE CE SOIT DE L'ARTICLE INCRIMINE !!!" (yanick toutain)


Comme le souligne Yanick Toutain je n'ai cessé de déclarer que je n'avais rien écrit.

En Cour d'Appel je suis condamnée à 33000 euros avec mon camarade Yanick Toutain auteur de l'article.


jeudi 4 juillet 2013


"Une jurisprudence néonazie en Cour d'Appel Bordeaux exige "supprimer toute référence" à Jean-Marie Bourry "sur le site" RevActu" un article par Yanick Toutain sur Mediapart-Blog



mardi 9 juillet 2013


Le texte du jugement du 3/7/2013 de la Cour d'Appel de Bordeaux une jurisprudence fasciste et délirante basée sur des mensonges stupides un texte -commenté par Yanick Toutain- qui était lisible mais ne l'est plus pour un non abonné à Mediapart.

DES JUGEMENTS AVEC DE MULTIPLES FAUX EN ÉCRITURE


Les faux en écritures sont innombrables dans ce procès inique.
Par exemple le nombre de visiteurs de l'article a été multiplié par 671.




L'article a été condamnée pour atteinte à la vie privée alors que toutes les informations concernant Jean Marie Bourry proviennent d'un copié coller du site de l'ONUCI !

Ce procès illégal s'est accompagné d'un harcèlement constant d'huissiers.

A la rentrée 2013, deux mois après la signification d'un procès avec faux en écriture - œuvre des réseaux françafrique - je suis nommée professeur des écoles à l'école Valmy.

Dans le même temps, l'inspecteur qui m'avais viré six ans plus tôt de mon poste d'assistante pédagogique et qui protégeait la directrice de l'école maternelle Varlin qui se vantait de taper Luciano 4 ans et l'Atsem que jamais vu taper violemment Kevin 3 ans, a été ramené de Russie où il avait été envoyé par le Ministère des Affaires étrangères pour un poste à l'ambassade de Russie en qualité de coopération éducative linguistique pour être installé comme Inspecteur sur la zone géographique où je me trouvais.



  Dans cette école, un enseignant Léon Launay tape ses élèves depuis plus de 20 ans (il sera utilisée par l'Inspection Académique pour réaliser un faux témoignage contre moi), le directeur de Valmy  Patrick Clabaut est ami de jeunesse de l'inspecteur Deplanque qui protège les profs agresseurs et harcèle les témoins (concernant le harcèlement professionnel je ne suis pas la seule victime une directrice d'école a même fait une tentative de suicide dans son bureau (là aussi l'affaire n'a pas été reprise par la presse).

Mes élèves de CE1 avaient écrit des histoires, confectionné
les marionnettes de leurs personnages. Un spectacle avait
réuni tous les parents de ma classe le 20 décembre 2013.
Dès la rentrée le harcèlement professionnel démarre.
J'écris donc à la Rectrice Claudine Schmidt Lainé (qui sera poursuivie 2 ans plus tard pour détournement de fonds) pour être protégée en tant que témoin de violences à enfants subissant un harcèlement moral de l'Inspecteur Deplanque, qui m'avait virée de mon poste d'assistante pédagogique 6 ans auparavant pour protéger la directrice de l'école Varlin coupable de violences à enfants et de protection de son atsem, elle aussi violente envers les enfants.
Ma lettre de demande de protection est renvoyée à l'Inspection Académique qui me sanctionne d'un avertissement pour avoir écrit à la Rectrice sans être passé par mon harceleur.



dimanche 23 mars 2014


OMERTA76: la rectrice Claudine Schmidt-Lainé fait sanctionner une institutrice témoin de violences à enfants par des enseignantes et menacée à 6 ans d'intervalle par le réseau

INSPECTION AVEC FAUX EN ÉCRITURE


S'ensuit inspection avec faux en écriture.
Pour plus de détails sur le rapport d'inspection truffé de mensonge lire l'article lire :

141° jour d'exclusion d'une prof des écoles qui a dénoncé des violences à enfants commises par ses collègues



Le rapport d'inspection indiquait qu'il n'y avait pas de
"fiches de préparations spécifiques" Voici la preuve qu'il a menti

Ma note est de 3/20. Alors que la législation prévoit qu'en cas de refus d'inspection (j'ai refusé l'inspection à cause des circonstances répressives, j'ai donc eu une inspection sans élève), il est interdit à l'administration de sanctionner le fonctionnaire par une note très basse (L’arrêt du tribunal administratif de Caen n° 9616 du 27 mai 1997). Cette note de 3/20 constitue une volonté dolosive de dénigrement et de discrédit et est parfaitement illégale.


EXCLUE 2 ANS

MOTIF DE L'EXCLUSION (MENSONGER) : AVOIR DISTRIBUE LES TRACTS DES PARENTS D’ÉLÈVES


Deux parents d'élèves délégués distribuent des tracts pour me soutenir le jeudi 20 mars à 11H30 et le lundi 24 mars à 16H30.





témoignage de la parent d'élève déléguée Séverine Breton qui a distribué
les tracts de soutien à la sortie de l'école le jeudi 20 mars à 11H30 et le lundi 24 mars à 16H30


L'inspection Académique va se servir du faux témoignage de Léon Launay - l'enseignant qui tape ses élèves - pour m'exclure 2 ans. Son témoignage dans le dossier d'accusation est utilisé comme preuve du motif d'exclusion.

Lire :

jeudi 3 juillet 2014


Le mercredi 26 mars 2014, Julie Amadis est passée prés du "marché d'Harfleur", à 90 km/h, en train, en direction de Rouen pour aller distribuer un tract #FreeGbagbo ! Léon Launay est un menteur ! Et un agresseur d'élèves protégé par OMERTA76


A la même époque je distribuais d'autres tracts, des tracts en défense de Gbagbo à l'Université du Havre, au marché de l'Université du Havre, à deux arrêts de tramway arrêt hôtel de ville et à l’arrêt gare.

Les tracts des parents d'élèves je ne les ai pas distribués. Pourtant c'est ce motif qui va être utilisé par l'Inspecteur d'Académie Philippe Carrière pour m'exclure 2 ans.


jeudi 3 juillet 2014


Le mercredi 26 mars 2014, Julie Amadis est passée prés du "marché d'Harfleur", à 90 km/h, en train, en direction de Rouen pour aller distribuer un tract #FreeGbagbo ! Léon Launay est un menteur ! Et un agresseur d'élèves protégé par OMERTA76

Témoignage d'un fonctionnaire administratif de l'Université
autre témoignage



J'ai en ma possession encore d'autres témoignages qui prouvent que les tracts distribués dans les lieux inscrits dans l'acte d'accusation au mois de mars ne sont pas les tracts de soutien des parents d'élèves mais des tracts Free Gbagbo et des tracts dénonçant ma condamnation politique à 31000 € avec des faux en écriture.


  RÉUNION DIFFAMATOIRE ORGANISÉE PAR L'INSPECTION ACADÉMIQUE A MON ENCONTRE
A L INTENTION DES PARENTS D’ÉLÈVES


Le 28 Mars je suis suspendue sans motif (lettre accusée de réception le mardi 1er avril).

Lire :

mardi 1 avril 2014


La témoin des violences Julie Amadis suspendue sans motif par l'Inspecteur d'Académie Philippe Carrière (directeur OMERTA76) : le texte du courrier de suspension reçu aujourd'hui par l'institutrice témoin des violences


Le jeudi 10 avril 2014 une réunion diffamatoire à mon encontre est organisée par l'Inspection Académique pour me discréditer aux yeux des parents qui étaient remontés contre l’Éducation Nationale et voulaient ma réintégration pour le bien de leurs enfants.


jeudi 10 avril 2014


Un premier compte-rendu de la réunion de l'IA Serge Tillmann à l'école Valmy par Séverine Breton, parent d'élèves déléguée élue au Conseil d'école

MENACES ET INTIMIDATIONS ENVERS TOUTES LES PERSONNES ME SOUTENANT


Le petit noyau de soutien ne résistera pas aux attaques régulières du gang Valmy de la police du Havre et directeurs des deux écoles, des menaces de répression sur leurs enfants puis des menaces physiques sur leurs personnes et des attaques psychologiques partout où se trouvaient les parents me soutenant (marché, sorties d'écoles...). Le mardi 3 juin un groupe de plusieurs femmes (dont la plupart n'était pas parent d'élève mais se prénommait "gang Valmy") viennent menacer Séverine Breton devant l'école Lamartine qui me dit à leur propos "Elles voulaient vraiment me casser la figure". Séverine commence à avoir très peur.
Le 11 juin, Séverine m'envoie un texto "ne va plus au Téléphone (café où je me rendais tous les matins) elles (les femmes appeler "gang Valmy" veulent te choper".
Le samedi 7 juin, je reçois un autre texto de Yazid Meddad  "Elles (gang Valmy) vous cherchaient au marché". Ces menaces physiques du gang Valmy se sont accompagnées de harcèlement psychologique sur la page facebook Gang Valmy contre ceux qui me soutenaient.



mardi 1 juillet 2014


"Elle a dû avoir la peur de sa vie" proclame une activiste du Gang Valmy OMERTA76 -Catherine Lefranc- un GANG Valmy auxiliaire de l'administration pour terroriser la déléguée élue des parents Séverine Breton


La convocation par la police de la parent délégué me soutenant avec acharnement et qui avait fait un blog de soutien a tué le combat des parents.

Sortie de commissariat, elle se retournera contre moi. Sa peur était énorme.

Le 3 juillet 2014 se déroule le Conseil de discipline. Je n'y suis pas.
Les avocats que j'ai contacté ne voulaient pas être offensifs face à l’Éducation Nationale.
Le 18 juin, je contacte Me Ben Bouali au Havre. Il me dit être dans l'impossibilité d'être présent à la date du conseil de discipline. Il me renvoie vers Me Lescène à Rouen. Celui ci m'apprend deux jours avant le Conseil de discipline le mardi 1 juin 2014 qu'il ne pourra pas y être car il y avait une gréve des avocats prévue le même jour.
Il m'envoie vers une de ses collègues Me Enard-Bazire.
Celle ci en même temps qu'elle m'explique n'être pas surprise par la répression que je subis en tant que dénonciatrice de violences à enfants car "ça se passe toujours comme ça quand on dénonce des maltraitances", me dit que "je mérite une sanction". Elle répète "il n'y a pas de liberté d'expression quand on est fonctionnaire".
Je ressors de son bureau écœurée de ces avocats incapables de défendre ceux qui veulent protéger les enfants.
Je décide d'aller moi même porter plainte pour faux en écriture, harcèlement moral, diffamation, faux témoignage contre Serge Tillmann, l'Inspecteur d'Académie du Havre, Philippe Carrière Inspecteur d'Académie de Rouen, Patrick Clabaut directeur d'école Valmy 1, Léon Launay instituteur Valmy 2 agresseur d'enfant et faux témoin. Je me rends au commissariat de Rouen. Les policiers refusent de prendre ma plainte. Je leur prouve pourtant mes dires. Je leur montre toutes les preuves (j'ai tout le dossier sous le bras).
Je sortirais du commissariat sans avoir pu porter plainte !

L’administration et les syndicats ont voté mon exclusion 2 ans de l’Éducation Nationale sur la base d' un motif mensonger "Considérant que julie Amadis a distribué des tracts de soutien dont le contenu met en cause nominativement plusieurs fonctionnaires de l'Etat ainsi que le fonctionnement de l'Académie".

Le tract auquel l'acte d'exclusion 2 ans fait référence, je ne l'ai pas distribué. Il s'agit du tract de soutien des parents d'élèves.

Lire :


Exclusion 2 ans avec pour motif un mensonge

3 juillet 2014 L'administration et les syndicats SNUIpp UNSA votent mon exclusion pour 2 ans de l’Éducation Nationale




Julie Amadis exclue sans traitement pendant 2 ans ! OMERTA76 L'inspecteur d'académie Philippe Carrière punit la témoin des violences de 2008


Exclusion 2 ans (2° page)


















SANS AUCUNE RESSOURCE

CONGÉS PAYÉS ET REVENU DE REMPLACEMENT
NON VERSÉS


Mes congés payés d'aout n'ont pas été versés. Le revenu de remplacement je ne le percevrai jamais.
Sans aucune ressource en septembre, j'allais demander de l'aide au CCAS qui m'accordait 54 euros de bons alimentaires.
Puis 15 jours plus tard, le CCAS refusant davantage d'aide et n'ayant toujours pas de quoi me nourrir, j'allais au Resto du Cœur


Quand on ne peut plus se nourrir, on va au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale)

RevActu: Julie Amadis a répondu vendredi 5/9 à Jacques-Manuel Mounier Chef de la division des personnels enseignants du 1er degré (Inspection académique de Rouen)


2 ans s'écoulèrent 2 ans de RSA à survivre.
Deux ans de recherche en éducation, en histoire, en sociologie.
Deux ans à écrire.

 Deux ans à continuer les combats contre violences à enfants et contre la Françafrique.


AU RSA LE HARCÈLEMENT FINANCIER D'HUISSIERS PERDURE


Le harcèlement financier de la Françafrique et de l’Éducation Nationale ne se sont pas arrêtés pourtant je ne percevais qu'un RSA.


ONUCI L'ex-chef de la police Jean-Marie Bourry m'envoie ses huissiers me harceler à nouveau (SCP BAUCHE-NISSEN LOUVEAU RUYTERS)



Au RSA et menacée par l'huissier des impôts de saisie de mes meubles même en mon absence si je ne paie pas 1607 euros


S'est ajouté à cela, une acharnement de l'Inspection Académique à me faire payer 668€ de trop perçu.

Les auteurs de violences à enfants dans les écoles n'ont jamais été inquiétés par la police et par la justice. Par contre tous ceux qui m'ont soutenu l'ont été.


ARRÊTÉE PAR LA POLICE DANS UN CAFÉ
POUR UN COMMENTAIRE YOUTUBE


Le 29 juillet je suis arrêté par la BAC dans un café pour un commentaire Youtube dénonçant ma suspension de l’Éducation Nationale. La plainte venait de l'Inspecteur Deplanque.


Julie Amadis, institutrice anti-fessées interpellée par la BAC du Havre le 29/7/2014 après sa condamnation à 2 ans d'exclusion le 3 juillet, il y a un an

En septembre 2016 je devais être réintégrée. J'avais même reçu mon affectation pour l'école Robespierre au Havre en juin.

Mais Hollande et Belkacem (qui se vante de donner des fessées à ses enfants sur RMC) en ont décidé autrement. Ils m'ont révoquée le 11 juillet 2016 pour atteinte à la République Française et non respect du devoir de réserve.


Hollande révoque une prof pour déclarations anti-violence à enfants et anti-franceàfric

Prof révoquée pour déclaration en défense de Boubakar (collège Raoul Dufy Le Havre) né en Guinée Conakry et menacé d'expulsion par l'Etat français

 

 Les méthodes utilisées par l’État Français contre moi depuis 2012, faux en écriture, harcèlement, intimidation et menace ... ressemblent à celles utilisées par le FBI américain contre les révolutionnaires, les militants afro-américains et amérindiens.
Dans les années 60, pour faire face à la montée révolutionnaire des jeunes américains, le FBI dirigé par Edgar Hoover a mis en place un programme appelé COINTELPRO ayant pour fonction d'annéantir tous les mouvements contestataires.
"
Le document fondateur de COINTELPRO ordonne aux agents du FBI d’exposer, perturber, discréditer, ou sinon neutraliser les activités des mouvements dissidents et leurs chefs." Wikipédia


Laisser de telles pratiques être utilisées par l’État sans réagir c'est accepter qu'un État fasciste à l'intérieur de nos frontières existe.