mardi 23 décembre 2014

15 enfants-SDF sont morts en 2013. 31000 enfants dorment dehors en France dans l'indifférence générale.

 Par Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF
Le 17/12/14


31000 enfants SDF en France en 2012
(INSEE infra)
15 ENFANTS SDF SONT MORTS EN 2013
"Les enfants avaient quatre ans en moyenne, et cinq étaient des nouveaux-nés"
(infra)

"quand arrivait la récréation (..):
"Maitresse, je peux rester [en classe]
pour écrire"
(Antonio enfant  SDF en CP)

2012, ANTONIO SDF DE 6 ANS EN FRANCE

Antonio, 6 ans, en CP dormait sur les trottoirs du Havre la nuit et venait à l'école la journée en 2012.
Je lui apprenais à lire le mardi et le jeudi.
Un enfant extraordinairement souriant et intelligent malgré ces épreuves terribles.
Son frère (5 ans) et sa sœur (4 ans) étaient comme lui. Toute la famille cherchait, dehors, chaque soir, une nouvelle planque ....
Le directeur de l'école Maréchal Joffre au Havre avait appelé tous les centres d’hébergements afin de trouver une place pour que la famille puisse dormir à l'abri.
Personne ne pouvait ou ne voulait les recevoir...
Dans l'urgence, l'école avait pris l'initiative de financer une nuit d’hôtel et j'en avais payé plusieurs autres ... (Cela... malgré les harcèlements de l'ONUCI Jean-Marie Bourry.... aider une famille de SDF c'est plus important que de se laisser racketter par un policier faussaire protégé par des juges receleurs de faux en écritures)
La famille d'Antonio a fini par trouver un restaurant abandonné et l'a squatté pour un temps.
Quelques mois plus tard, la famille d'Antonio a été de nouveau expulsé de ce logement de fortune.
Alors, il a fallu à nouveau chercher un endroit pour s'abriter ....

"MAÎTRESSE, JE PEUX RESTER POUR ÉCRIRE ?!"



Il arrivait qu'Antonio s'endorme, la journée, en classe. Il était épuisé.

Mais malgré cette dure vie, il avait un appétit d'apprendre énorme.
Il a très vite appris à lire (alors qu'il avait fait une seule année de maternelle et que ses parents ne parlaient pas un mot de français). Il me disait quand arrivait la récréation :
"Maitresse, je peux rester pour écrire" (Antonio enfant roumain SDF en CP)

TOUJOURS AUSSI MOTIVE à APPRENDRE

Quand je le croise parfois dans les rues du Havre, je constate que cet appétit d'apprendre est toujours réel. Je lui avais acheté des post-it pour qu'il devienne formateur lui-même en apprenant à lire à ses parents et sa famille en écrivant les noms des choses sur des étiquettes à apposer sur les objets.

2013 AUTRE ÉCOLE, AUTRES ENFANTS ROUMAINS DANS LA MISÈRE

 Nelly, 7 ans et sa sœur Ramona, 9 ans étaient à l'école Valmy en 2013/2014.

Dès 8H30, Nelly avait les yeux cernés.
Comme Antonio, elle était très fatiguée ...
Ce n'était pas très étonnant. Elle vivait dans un squat sans eau ni électricité !


Sans aucune aide sociale, sa famille ne pouvait survivre qu'en mendiant et en faisant les poubelles.
Actuellement, leur situation n'a pas changé.
La famille de Nelly et Ramona erre de squat en squat, mendie et fait les poubelles pour survivre...

Au Havre, avant l'année 2013, je n'avais jamais vu d'enfants dormir dehors.
Et je n'imaginais pas que cela puisse arriver un jour.
En 2013, nous voyions  des familles avec des matelas sur le bord du trottoir.

31000 ENFANTS SDF EN FRANCE


Ces familles, ces enfants qui dorment sous les étoiles, dans le froid au Havre font partie des 31000 enfants SDF en France (chiffre 2012 source Huffington post)

"En 2012, ils étaient plus de 100.000 sur tout le territoire. L'Insee révèle dans son portrait social de la France, publié ce mercredi 19 novembre, que "dans les agglomérations métropolitaines d'au moins 20.000 habitants, on compte 81.000 adultes et 31.000 enfants sans domicile". Un chiffre qui a augmenté de 44% entre 2001 et 2012." ( source Huffington post)
Parmi ces enfants certains meurent ....

15 ENFANTS SDF MORTS DANS LA RUE EN 2013 COMBIEN EN 2014 ?


A Paris, à Bordeaux, à Lille, au Havre, à Toulouse ... des enfants dorment dehors...
Même en plein hiver !!!!

Dans des cabines téléphoniques, sous des ponts, sur des trottoirs, dans des déchetteries, vous pouvez apercevoir des petites têtes brunes, rousses ou blondes...
Les passants passent mais les enfants restent dans le froid. 

"Les enfants avaient quatre ans en moyenne,
cinq étaient des nouveaux-nés"

Certains mourront, c'est sûr. D'autres sont déjà morts. 15 enfants sont morts en 2013 selon le collectif les morts de la rue.
"Au moins 454 personnes sans domicile fixe sont décédées en France en 2013, dont 15 enfants de moins de 15 ans, selon le bilan final du collectif les Morts de la Rue, qui comptabilise toute l’année ces décès." (Libération)"

"Les enfants avaient quatre ans en moyenne, et cinq étaient des nouveaux-nés. Les trois quarts étaient en situation de rue (notamment des bidonvilles). Ils sont principalement décédés de causes accidentelles (9 accidents, dont 4 noyades et 2 incendies) ou pour des problèmes de santé (une pneumopathie non prise en charge médicalement, quatre cardiopathies congénitales liées à des grossesses non suivies).(Libération)

NON ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER : 1 PLACE
D’HÉBERGEMENT D'URGENCE POUR 10 SDF

Les enfants qui dorment dans les rues, ils n'existent pas pour les préfectures, pour les centres sociaux et pour les foyers d’hébergement d'urgence.Ce sont les illegs de notre société (voir Des millions d'illegs et de deregs en France, comme dans SOS Bonheur de Jean Van Hamme).

 "s'il est là, c'est qu'il l'a bien voulu !"

Quand j'étais petite et que je m’émouvais pour les SDF, ma mère - de moyenne haute formoisie enseignante - me répondait que "si les SDF dormaient dehors c'est parce qu'ils refusaient les centres d’hébergement".
C'est toujours ce même discours que l'on entend dans les milieux favorisés et à la télévision.
Les journalistes télévisés n'oublient jamais chaque hiver de faire un reportage sur ces SDF qui refusent d'entrer dans le fourgon de la croix rouge malgré la bonne volonté des bénévoles, histoire de rassurer le Français bien abrité....
De cette manière, le Français qui a la chance d'avoir un toit n'a pas de mauvaise conscience en voyant une personne dormir dehors. Il peut se dire "s'il est là c'est qu'il l'a bien voulu !!!!"

95% DE REFUS A TOULOUSE
62% A BORDEAUX

Ce discours est un mensonge éhonté ! La grande majorité des SDF téléphonent chaque jour au 115 et on leur refuse un toit !!!! Même pour une nuit.... A Toulouse, par exemple, 95 % des SDF qui appellent le 115 pour être hébergé une nuit se voient répondre un refus !
"Actuellement, à Toulouse, 250 personnes sont à la rue sans solution chaque jour avec un taux de réponse négative de 95 % au 115. Dans ce département et malgré la crise, l’État a diminué les capacités d’accueil mobilisées cet hiver. Mais la situation est également critique dans d’autres territoires selon la fédération. A Lille, par exemple, plus de 500 personnes restent sans solution malgré leur demande au 115. Mais aussi à Lyon, où 170 personnes en moyenne n’obtiennent pas de solution d’hébergement et enfin à Bordeaux qui enregistre que 100 personnes sont sans solution, soit 62 % de refus chaque jour au 115. La région parisienne n'est  pas en reste, le Val-d’Oise, compte plus de 200 personnes sans solution. Cette situation dramatique touche également des territoires moins urbains, jusque-là moins tendus comme l’Oise, la Charente ou encore la Saône-et-Loire." (Le Parisien 5 décembre 2014)

7 FOIS SUR 10 LES ROUMAINS SDF SE VOIENT
REFUSER UNE NUIT D’HÉBERGEMENT PAR L’ÉTAT


La situation est encore pire pour les SDF roumains.

Grégoire Cousin, chercheur ayant fait une thèse sur la gestion administrative des migrations roms en Europe, est interrogé par François Béguin, journaliste au Monde.
Ce chercheur a montré la discrimination de l’État français à l"égard des Roumains :
"Toutefois, le taux de refus des ressortissants communautaires au 115 était supérieur à 70 % l'hiver dernier contre 40 % pour les Français et 50 % pour les étrangers extra-communautaires. La catégorie "ressortissants communautaires" correspondant essentiellement à la catégorie Roms, Roumains et Bulgares." (Le Monde)
Les familles roumaines au Havre ne font donc pas  exception !

La grande sœur de Nelly (vingtaine d'année) m'a demandé d'appeler le 115 pour eux.
Elle m'explique les raisons de sa demande :
"On appelle et il y a rien à chaque fois."(jeune femme SDF recherchant un hébergement d'urgence pour sa famille)
Quand j'ai appelé, des places pour les enfants en bas âge et la mère ont été trouvées. Mais on a refusé à la grande sœur d'une vingtaine d'année d'être hébergé !
Et c'était exceptionnel car la famille appelait tous les jours sans résultat.



Pour la famille d'Antonio, en 2012, quand nous avions appelé à l'école, aucun centre d’hébergement ne pouvait ou ne voulait les héberger....


Le camp de Roumains à Caucriauville au Havre a été démantelé il y a un mois. Aucun hébergement n'a été proposé !  ( voir revactu)
Ces familles dorment actuellement dans des squats sans eau ni électricité ni chauffage !

Samedi encore sur le marché je discutais avec des familles roumaines dont certains des enfants étaient à l'école Valmy l'an dernier....
La situation est dramatique pour eux. Il est si difficile pour eux de survivre dans cette société inhumaine....

Les enfants ont des chaussures d'été alors que nous sommes en plein hiver !!


Catherine Raffait,photographe, fait le même constat que moi concernant le refus d’héberger les familles roumaines en France.
« J'ai téléphoné dans tous les coins ! A ceux qui se présentent publiquement comme "aidants des roms". J'ai envoyé des mails sans plus de résultat... Je ne suis parvenue "artisanalement"  qu'à les loger une fois quatre nuits à l'hôtel et une fois dans un centre d'hébergement (vive l'administration du 115 !). Ils veulent rentrer en Roumanie où ils n'ont rien parce qu'ils ne trouvent rien ici ! » (source : site entraides citoyennes)

LES CAPITALISTES ONT DÉSENSIBILISE LES FRANÇAIS
DES ENFANTS DORMENT DEHORS ET TOUT LE MONDE S'EN FOUT


Les enfants des rues, les gens s'en foutent pas mal.
Pourtant laisser un enfant dormir dehors c'est le summum de l'inhumanisme !
On en est arrivé là !!!
Ils ont réussi à rendre le Français indifférent devant les enfants SDF !!!

Leurs publicités abrutissantes, leurs émissions à côté de la vraie vie, leur mise en valeur de la réussite sociale égoïste et tant de choses encore ... ont désensibilisé les Français !!!
L’ignominie est arrivée à ce stade en France.

Mais la télévision au service du pouvoir préfère encore et toujours développer le racisme en mettant l'accent sur ces pauvres riverains bien français qui doivent supporter les méchants "Roumains"... 

Une fois que la télévision a bien fait son travail d'incitation au racisme anti Roms et anti immigrés, les politiques peuvent démanteler les camps de Roms, limiter les centres d’hébergement, aggraver le taux de chômage des jeunes....
Des adolescents et des enfants de toute nationalité, Français, Roumains, Africains se retrouvent sans toit. Tous les jours ils appellent le 115, et, de temps en temps, il y a une place qui se libère.
Le reste du temps, ils doivent se débrouiller, trouver une place bien abritée de la pluie et du vent.... pas trop visible si possible pour éviter les attaques de personnes mal intentionnées.
































vendredi 19 décembre 2014

Ma pancarte "Institutrice anti violence à enfant exclue 2 ans stop à l'omerta !" lors du rassemblement pour la venue de la rectrice !

Photo prise par une militante CGT de Seacom
à l’hôtel de ville hier Jeudi 18 décembre 2014.
Par Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF
le 18/12/14


LA NOUVELLE CARTE DE L’ÉDUCATION PRIORITAIRE DE LA MINISTRE EST UN PRÉTEXTE POUR SUPPRIMER DES MOYENS POUR L’ÉDUCATION DANS LES QUARTIERS DÉFAVORISES


Jeudi 18 décembre 2014, avait lieu un rassemblement pour dénoncer la nouvelle carte de l’Éducation Prioritaire qui vise à supprimer des moyens pour certains écoles situées dans des quartiers défavorisés.

L'appel de la CGT concernant ce rassemblement :

Ecole en danger, nos enfants ont besoin de nous !

Suite à la mise en place de REP (Réseau Education Prioritaire) au lieu de ZEP (Zone Education Prioritaire), ça fait plus "lisse", pour autant, les conséquences sont encore pire ! Notamment, avec un rectorat de Rouen qui veut supprimer un bon nombre de REP, profitant de fermer des classes donc de les surcharger avec des subventions moindres, BREF, une ECOLE è deux vitesses ! Aussi, un Rassemblement aura lieu à 18h, ce jeudi 18 décembre devant l'Hotel de ville pour interpeller le recteur de Rouen qui vient "promotionner" cette réforme, encore néfaste pour l'Education Nationale, donc pour nos enfants...
RASSEMBLEMENT
JEUDI 18 Décembre à 18h
devant l'Hotel de Ville

 Y A DU FRIC POUR ENVAHIR LE MALI
ET LA CENTRAFRIQUE
MAIS N'Y A PLUS DE FRIC
POUR LES ÉCOLES


L’État a de l'argent pour faire la guerre au Mali, en Centrafrique ou pour réprimer les Africains mais pas pour les écoles des enfants défavorisés !


Depuis plusieurs semaines, des parents d'élèves se mobilisent pour mettre fin à ce nouveau scandale...
Le projet de la ministre Najat Vallaud Belkacem consiste à supprimer les moyens supplémentaires qu'avaient certaines écoles situées dans des quartiers défavorisés.


Des syndicats enseignants, des enseignants et des parents étaient présents à ce rassemblement. Nous étions une centaine au total.

UNE PANCARTE
"INSTITUTRICE ANTI VIOLENCES A ENFANTS,
EXCLUE 2 ANS,
STOP A L'OMERTA"


J'y suis allée avec une pancarte "institutrice anti violence à enfant, exclue 2 ans, stop à l'OMERTA".

Si..... il est important de se mobiliser pour que des moyens financiers importants soient donnés pour l’Éducation.... parce que apprendre à lire, à écrire, à compter, et à comprendre le monde qui nous entoure c'est primordial !!!

................il est aussi très important de se battre pour que les enfants soient enfin respectés !!!! Pour que plus jamais il ne soit possible de pouvoir taper un enfant !!!!

LE COMBAT CONTRE LES VIOLENCES SUBIES PAR LES ENFANTS PAR DES PROFESSEURS N'EST PAS MENÉ ET POURTANT TOUS LES JOURS DES ENFANTS VIENNENT A L’ÉCOLE LA PEUR AU VENTRE

Ce combat là n'est pas mené, ni par les syndicats ni par les associations de parents d'élèves ...

Le syndicat majoritaire chez les enseignants protège les agresseurs.

Le SNUIPP a voté mon exclusion !

L'exclusion d'une témoin de violences !
Pendant que 3 agresseurs d'enfants dans deux écoles du Havre, l'école Valmy et l'école Varlin, sont toujours en poste et n'ont eu aucune sanction !!!!

LA PEUR AU VENTRE, TOUS LES JOURS


De nombreux enfants viennent encore à l'école la peur au ventre !!!!
Humiliation psychologique (assez courant), et violence physique (plus rare mais les bouches s'ouvrent peu à peu) sont le lot de milliers d'enfants en France....

Si nous ne mettons pas fin à ce calvaire, cela ne sert à rien d'avoir plus de moyens pour l'école !
Quand un enfant est humilié, il est tapé, cela le détruit.
Sont détruites peu à peu toutes ses capacités innovantes, toute sa joie de vivre !!!!

Au delà de ma défense, il s'agit de la défense de ces plus de dix témoins de violences qui m'ont dit être terrorisés au Havre et ne plus vouloir dénoncer les coupables.... au délà de la protection des témoins menacés par le procureur Nachbar et une police Ferguson à son service illégal, au-délà de la dénonciation des faux en écritures commis par les coupables et par leurs protecteurs...... il s'agit d'agir pour faire cesser un harcèlement qu'aucune entreprise ne serait tolérée à pratiquer.... il s'agit de protéger des jeunes Innovants abimés;.... il s'agit de protéger les générations futures....










dimanche 14 décembre 2014

Des millions d'illegs et de deregs en France, comme dans SOS Bonheur de Jean Van Hamme

Par Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF
le 04/12/14


En 1988, Van Hamme écrivait une bande dessinée SOS Bonheur. Cette fiction critique nos sociétés capitalistes et formoises (URSS). Des sociétés dans lesquelles la mauvaise fois des dirigeants et des classes spoliatrices est tellement forte qu'ils arrivent à se faire croire qu'ils œuvrent pour le bien de la population alors qu'ils restreignent les libertés des gens.

La société présentée dans les trois tomes de la série exclue les "marginaux" ou tous ceux qui ne rentrent pas dans les cases imposées par le système.
Elle fait payer très cher à ces rebelles le fait de ne pas rentrer dans le rang.

J'ai lu cette bande dessinée pour la première fois il y a une dizaine d'année.  A l'époque, bien sûr, j' avais remarqué les ressemblances avec notre société. Mais je ne pensais pas que notre société française était à peu de choses prêt la même que celle présentée par Van Hamme.
Je découvre chaque jour qu'elle est.... pire.... bien pire.....

LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE 2014 EST BIEN PIRE
QUE CELLE DE SOS BONHEUR

La répression à laquelle je suis confrontée pour ma critique de notre société (condamnée à 31000 euros pour un article anti franceàfric que je n'ai pas écrit mais pour lequel la Cour d'Appel de Bordeaux a inventé des aveux de ma part, exclue de l'Education Nationale après avoir dénoncée des violences à enfants....)  m'amène à faire le parallèle entre cette bande dessinée et la société française en 2014.
L’Éducation Nationale m'a transformée en RSAiste en refusant de me réintégrer et de me verser des allocations chômage. Cette situation nouvelle m'amène à découvrir de l'intérieur la vie des plus pauvres en France.
De nouveaux scandales et élucubrations administratives me sont racontés ...
Il y a les belles histoires que l'on raconte dans les télévisions.... et la réalité.
Le décalage est très grand entre les deux pour les pauvres en France.
Mais comme pour mon cas, vous n'en saurez rien par les grands médias...
Pour moi, cela dure comme cela depuis 3 ans.
Silence média total. A commencer par les médias locaux/

Une des héroïnes de SOS Bonheur
Elle vent de se débarrasser de sa carte CU
qui donne droit à pleins de prestations
à condition d'accepter
le harcèlement qui l'accompagne

LES INVISIBLES DE LA SOCIETE
DE SOS BONHEUR

Dans SOS Bonheur, tout un tas de citoyens sont exclus de la société et n'ont plus le droit d'exister.
Ces personnes sont punies pour ne pas avoir suivi les règles imposées. La punition consiste pour l’État à les rendre invisible.
Ces gens n'existent plus pour l’État. Leur vie devient un enfer.

LES DEREGS ET LES ILLEGS


Dans la société imaginaire de Van Hamme il existe 2 sortes d'exclus, les "deregs" et les "illegs".

Les "deregs" sont ceux qui ont osé refuser ce que leur offrait la société. Ces personnes se sont rendues comptes de la supercherie de l’État qui demande au citoyen d'accepter de perdre sa liberté en échange de bien être matériel.
Refuser la CU (carte universelle qui rassemble tous les documents administratifs, carte de crédit, passeport, carte maladie ...) et il devient impossible de se soigner, de se nourrir, de vivre.
Refuser le titre d'artiste reconnu par l’État et on organise votre illisibilité....

Les "illlegs"n'ont pas choisi la déréglementation. Leur existence est contradictoire avec les règles que s'est fixée la société. Donc ils sont illégaux à ses yeux.
Les enfants nés hors des cadres de la loi sur la limitation des naissances sont des "illegs".

COMME DANS LA SOCIÉTÉ "SOS BONHEUR" DE VAN HAMME LA FRANCE CONTIENT DES MILLIONS D'"ILLEGS" ET DE "DEREGS"

En France, en 2014, il y a aussi les deregs et les illegs.

Les attaques contre ces exclus ne sont pas qu'économique. Les plus pauvres sont inexistants pour les médias, les politiques ... Leur survie est encore bien plus difficile que celle des rebelles de SOS Bonheur

Ces vies là ne sont pas racontées dans les médias ou très peu.

Mais le pire du pire est invisible pour les habitants de la France.
Ils sont comme les français de 42 ils ne voient que la surface de l'iceberg. Les Français sous l'Occupation voyaient l'humiliation que subissaient les citoyens juifs, ils voyaient l'étoile jaune qu'on les forçait à porter, les rafles .... Mais ils ne voyaient pas les camps, les gens qui n'avaient que la peau sur les os et qui mourraient comme des mouches.

En France, en 2014, les français voient les enfants roumains dormir sur des trottoirs, ils voient leur voisin perdre son travail, ils voient le SDF faire la manche devant le Monoprix....

Mais ils ne voient pas les 100 millions enfants morts en 25 ans (NobsRevactu), les femmes qui voient mourir leurs bébés mourir, les rafales de mitraillettes que reçoivent les Africains de l'armée française.Sans parler des crimes commis par les islamofascistes payés par la France - 20 millions Iyad Ag Ghali en octobre 2013 et ceux libérés en échange de leur otage Lazarevic

Les médias ne montre jamais ces victimes ou les montre en cachant ou truquant les véritables causes.

J'étais avant de lire le livre "Noir Silence" de François Xavier Verschave et les textes de Yanick Toutain comme ces Français ignorants. J'étais juste révoltée par la partie émergée de l'iceberg.

Maintenant je sais le comportement barbare et esclavagiste de la France en Afrique.

A côté de notre société pourrie qui a détruit toute la beauté humaine, la société de "SOS Bonheur" est une société humaniste... Ils ne sont pas 100 millions d'enfants à mourir en 25 ans... pour permettre des salaires à 50 euros et pour que Vincent Bolloré puisse faire 80% de profits en Afrique.
Jean Van Hamme n'aurait pas osé décrire une société aussi barbare dans laquelle la loi et l'ordre règne en demandant au Qatar de financer des mercenaires coupeurs de mains.


mardi 9 décembre 2014

ONUCI L'ex-chef de la police Jean-Marie Bourry m'envoie ses huissiers me harceler à nouveau (SCP BAUCHE-NISSEN LOUVEAU RUYTERS)

par Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF

9/12/14
(copie de l'article à l'ordre national des huissiers)

"Donner de l'argent alors que je n'ai rien.
Pour un article que je n'ai pas écrit,
avec un jugement avec des faux en écriture !
Je n'ai rien.
Alors je ne vais pas donner
le peu que j'ai pour survivre
à un tueur d'Africains
qui a déjà pleins de pognon.
Je suis en colère
mais j'ai des raisons d'être en colère....
Vous me disiez tout à l'heure
que nos rapports n'étaient pas faciles.
Mais ça fait plus de 2 ans que Mr Bourry
refuse de nous donner les pièces que l'on demande
- d'ailleurs le juge du tribunal au Havre
a annulé les 24000 euros à cause de cela
-  j'ai des raisons d'être en colère.



UN HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE FAISANT PARTIE DE LA GUERRE QUE MÈNE LA FRANCEàFRIC ET LES AGRESSEURS D'ENFANTS POUR ME FAIRE CRAQUER

Une femme huissier du cabinet  SCP BAUCHE-NISSEN LOUVEAU RUYTERS est venu taper à ma porte ce matin...
La porte du minuscule meublé de 10 m² que j'occupe maintenant. Une chambre pièce unique avec un lit, une sorte étagère bureau qui prend toute la place, un évier et un frigo - luxe ! - et une douche dans l'entrée avec un lavabo.
Un tout petit meublé qui m'évite de dormir dehors et que les manœuvres du réseau Bourry m'ont contrainte à occuper : condamnation à 31000 euros pour un texte que je n'ai pas écrit et que la Cour d'Appel de Bordeaux a inventé que j'ai avoué avoir écrit....
Un petit meublé que j'occupe suite à la perte de mon emploi de prof pour 2 ans... organisée par des gens invoquant la condamnation pro-Bourry comme motif initial de ma suspension.

ON FRAPPE A LA PORTE !
C'EST LE MÊME CABINET D'HUISSIERS OU JE ME SUIS RENDUE LUNDI MATIN CHERCHER LA CONVOCATION DU PROCUREUR NACHBAR


J'étais en train de laver à la main mes vêtements pour économiser quelques euros du lavomatic.
J'ai donc entendu taper à la porte.
Ils étaient trois. Deux gros bras et une femme dans la trentaine.
Une "huissière" est donc venue dans ma minuscule chambre meublée de 10 Mètres carrés ce matin à 11H30.
Ce n'était pas Alain Ruyters mais une femme. (lui l'huissier Alain Ruyters en août 2012 avait inventé des courriers que Yanick Toutain aurait reçus à un ancien domicile pour lui fabriquer une domiciliation imaginaire...dans le but de me persécuter au nom de Bourry ONUCI)
JE VAIS REMARQUER LE LENDEMAIN QU'ELLE AUSSI VIENT DE FABRIQUER UN NOUVEAU FAUX DOMICILIANT YANICK TOUTAIN A MON ADRESSE
Ce n'était donc pas l'huissier faussaire Alain Ruyters, auteur de faux en écritures et faux témoignage en 2012, au service de Jean-Marie Bourry.
Ce n'était pas Françoise  Bauche-Nissen (Cette huissière-là était venue à un autre de mes logements, en 2013, en allant raconter à ma voisine qu'elle avait de l'argent à me verser... "dans une enveloppe".... la voisine avait donné des détails physiques qui ne correspondait pas à celle que j'ai vue ce matin - la 3° du cabinet - mais à l'apparence de celle de lundi....
Cette ex-voisine, le jour où il y aura une justice en France pourra un jour témoigner des pratiques mensongères utilisées par ce cabinet.
Cette voisine pourra confirmer ce jour-là avoir vu comment un cabinet d'huissier vient inventer de prétendues enveloppe avec de l'argent pour venir harceler les gens.
Des méthodes qu'un clerc d'huissier avait confirmées comme fréquentes dans la profession.
En ajoutant même qu'il est courant que les huissiers changent l'heure de leur montre pour pouvoir se permettre d'agir hors délai.
C'est donc la troisième du cabinet - Dorine Louveau.
LOUVEAU Dorine exerce la profession Huissier de Justice au: 130 Boulevard de Strasbourg, 76600 LE HAVRE, Seine-Maritime (76), Haute-Normandie. Numéro de RCS : 498008374.
Dorine Louveau venue me harceler sur la base d'une condamnation truffée de faux en écritures dont une partie ont été fabriqués par son collègue Alain Ruyters...
Pas surprenant puisque la veille, lundi matin, sa collègue Françoise Bauche-Nissen m'avait convoquée à leur étude pour transmettre un document signé Francis Nachbar truffé de mensonges avec deux énormes faux en écritures.

Mandement de citation à prévenu du procureur Nachbar contre Julie Amadis (suite à la plainte en diffamation de l'inspecteur Patrick Deplanque et du directeur Patrick Clabaut) (blog L'Obs)

mardi 9 décembre 2014


Mandement de citation à comparaitre contenant 2 grossiers faux en écritures commis par le procureur du Havre Francis Nachbar (à suivre)

UNE HUISSIERE ET DEUX HOMMES BARAQUES ANONYMES
JE NE SAURAI PAS QUI ILS ETAIENT
(DEMENAGEURS ? SERURIERS ? POLICIERS EN CIVILS ... ILS NE M'ONT PAS ETE PRESENTES ET VOULAIENT ENTRER CHEZ MOI)
JE VAIS DECOUVRIR LE LENDEMAIN SUR LE DOCUMENT LEURS NOMS (Sébastien Tiraire et Beltracem Azaou  et QU'ILS ONT ETE PAYES 6,6€ comme "témoins" et que le serrurier qui n'a donc pas fracturé ma serrure Dan Cosson a été payé 24,08 €.
Le tout pour un total de 150,01 euros



J'entends taper à la porte. J'ouvre et je tombe sur une femme-huissier et deux hommes baraqués. La femme me dit qu'ils viennent pour faire l'inventaire des biens meubles pour saisir.
L'huissier me rappelle que je dois 7623,43 euros à Mr Bourry. (Elle parlait à toute vitesse sans même me laisser le temps de prendre des notes (contrairement aux OPJ du 28 juillet) C'est le lendemain que j'ai retrouvé ces chiffres sur les feuilles.

La suite de l'audition de Julie Amadis (Deux OPJ "républicains" contraints de participer à une opération de terreur contre les témoins de violences : les brigadiers-chefs Scach et Pacciarella (Le réseau OMERTA76 instrumentalise l'obéissance aveugle de fonctionnaires "légalistes") (2))

Je réponds à l'huissier Dorine Louveau que je perçois actuellement le RSA et que je n'ai aucun bien, ma chambre étant une chambre meublée, tous les meubles appartiennent au propriétaire
"Ce n'est pas la peine que vous entriez"
L'huissier me demande alors un justificatif de RSA.
"Je peux vous en déposer à l'agence"
On remarque que ces huissiers ont eu mon adresse par les impôts et donc savent parfaitement que leur harcèlement depuis l'été 2012 m'a mis sur la paille et que je suis donc au RSA

  L’HUISSIÈRE DORINE LOUVEAU INSISTE POUR ENTRER CHEZ MOI


Je refuse de les laisser entrer en argumentant sur mon droit "Et ma vie privée"
Je propose qu'ils prennent rendez vous et que à ce moment là, je les ferai rentrer.

L'huissier cherche à me rassurer en me disant que ils ne vont pas fouiller dans mes papiers. Elle rajoute 
"Mme Amadis, nos rapports ne sont déjà pas faciles alors"
Je ne lui réponds que nos rapports auraient été plus simples si son collègue Ruyters n'avait pas commencé par fabriquer des faux en écritures à l'été 2012 pour le compte de son client Jean-Marie Bourry.

MENACES : ILS SERVENT A CA ! MENACER LES GENS HONNÊTES ET LAISSER EN PAIX LES DÉLINQUANTS POUR QUI ILS TRAVAILLENT

La femme huissier me menace alors
"La prochaine fois ce sont avec la police alors ce sera pire encore. (...) et j'ai un serrurier"
Sous la menace, je suis contrainte de céder.

Je lave mon linge dans une
bassine comme celle-là
Je lui demande alors de me laisser une minute ou deux pour ranger un minimum (j'étais en train de faire une lessive dans une bassine avec du linge partout). Je ramasse quelques trucs par terre histoire que mon intérieur soit un peu plus présentable.

Je les fais alors rentrer dans mon réduit.

Il n'y a rien chez moi parce que je n'ai plus rien et que j'ai été pendant des mois sans domicile fixe.

Ils ont vu une lampe de chevet déglinguée avec du scotch pour la faire tenir debout, une mini radio don d'un pauvre de Lille, une imprimante datant de plusieurs années, une guitare achetée d'occasion, des fringues dans des sacs de supermarché, des papiers dans des sacs et quelques livres.
Et du linge mouillé dans une bassine comme celle de l'image.
J'étais en train de faire ma lessive à la main quand ils sont arrivés.
Et oui, avec un RSA on ne peut même plus aller au lavomatic... ça coûte trop cher...

L'AIR UN PEU GÊNÉS.... DES DEUX
QUI ACCOMPAGNENT DORINE LOUVEAU


Ils observent tous les trois mon intérieur. Je les regarde et je remarque que les deux grands gaillards qui entourent l'huissier ont l'air quelque peu gênés - ils sont témoins pour 6,6 euros je le découvrirai le lendemain -... Est-ce le fait de s'introduire dans la vie privée de quelqu'un qui a manifestement à peine de quoi survivre et de venir lui octroyer de l'argent...?
Ils n'ont pas ouvert la bouche. Pas un seul mot. Même pas bonjour ou au-revoir.

Je leur explique à tous comment je suis arrivée d'un poste de professeur des écoles fonctionnaire à tenter de survivre avec un RSA.

"J'ai été exclue de mon travail. Ils ont inventé que j'avais distribué les tracts des parents d'élèves. Et il y a un lien direct avec l'affaire Bourry. Ils ont dit lors d'une réunion de parents d'élèves que "j'étais une intelligence au service de l'ennemi.
J'ai été pendant un mois sans aucune ressource. Je m'attendais à ce qu'ils me paient mes congés payés. Ils ne me les ont pas payés. Alors le temps que je fasse ma demande de RSA, il y a un délai.... quand vous faites une demande de RSA."

- Bien sûr ! me rétorque la femme huissier.

Je continue
"et bien.... j'ai été sans aucune ressource. Et après j'ai reçu le RSA."

Mais la femme huissier, contrairement aux deux hommes n'a pas du tout mauvaise conscience. Elle en rajoute.
"Alors vous proposez quoi pour rembourser cet argent ? ...vous pourriez donner (...) un peu d'argent ?"

"JE NE VAIS PAS DONNER LE PEU QUE J'AI POUR SURVIVRE A UN TUEUR D'AFRICAINS QUI A DÉJÀ PLEIN DE POGNON.
JE SUIS EN COLÈRE MAIS J'AI DES RAISONS D’ÊTRE EN COLÈRE"

Je réponds :
"Donner de l'argent alors que je n'ai rien. Pour un article que je n'ai pas écrit, avec un jugement avec des faux en écriture ! Je n'ai rien. Alors je ne vais pas donner le peu que j'ai pour survivre à un tueur d'Africains qui a déjà pleins de pognon. Je suis en colère mais j'ai des raisons d'être en colère....
Vous me disiez tout à l'heure que nos rapports n'étaient pas faciles. Mais ça fait plus de 2 ans que Mr Bourry refuse de nous donner les pièces que l'on demande - d'ailleurs le juge du tribunal au Havre à annuler les 24000 euros à cause de cela -  j'ai des raisons d'être en colère.

 UN INSPECTEUR QUI ORGANISE LE LICENCIEMENT
DE TÉMOIN DE VIOLENCES A ENFANTS


La veille, j'étais dans le bureau de cette même étude d'huissiers  (SCP BAUCHE-NISSEN LOUVEAU RUYTERS) et c'était sa consoeur qui tout en me remettant ma convocation au Tribunal Correctionnel {suite à la plainte de mon inspecteur - inspecteur Patrick Deplanque qui harcèle et organise le licenciement des témoins de violences à enfants en plus de les diffamer en réunion de parents} me demandait de leur remettre de l'argent pour le compte de Jean Marie Bourry, le franceàfricain organisateur du Coup d'Etat de 2010-2011 en Côte d'Ivoire.

Elle m'a reproché de "ne pas être coopérante" parce que je ne voulais pas donner de l'argent alors que je venais de lui expliquer que j'étais au RSA.

UN HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE FAISANT PARTIE DE LA GUERRE QUE MÈNE LA FRANCEàFRIC ET LES AGRESSEURS D'ENFANTS POUR ME FAIRE CRAQUER

Ces huissiers savait parfaitement d'une part que j'étais au RSA et que, en conséquence,  il leur était interdit de me saisir ce montant. Et d'autre part que je logeais dans une chambre meublée et que donc ça ne servait à rien de venir me saisir puisque par définition les meubles ne m'appartenaient pas.

Mais le harcèlement psychologique fait partie de la guerre que mène la Franceàfric et les agresseurs d’enfants pour tenter de me faire craquer. alors il leur faut venir user à mon domicile de méthodes inquisitoriales... et donc arriver chez moi sans prévenir !!!!!

Il faut harceler !!!!
Après que l’État m'ait transformée en RSAIste endettée, ça ne leur suffit pas !!!!
Il faut harceler encore et toujours !!!!

Je n'ai plus de travail.
Le harcèlement ne peut plus se faire au travail.
Mais ce n'est pas grave, on le continue au domicile !!!!

"Sur place, il s'agit d'une chambre meublée
J'ai donc converti le présent PV en PV de Carence" Me Louveau

vendredi 5 décembre 2014

141° jour d'exclusion d'une prof des écoles pour avoir dénoncé des violences à enfants


Productions artistiques de mes élèves. Projet avec le satellite Brindeau
par Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF
le 05/12/14

"C'est dommage que vous ayez refusé l'Inspection me dit il vous auriez eu une bonne note.
Vous êtes quelqu'un de très investie auprès des élèves. On le voit bien."
Olivier Basélyinspecteur IEN
de St Valéry-en- Caux


Aujourd'hui, c'est le 141ème jour d'exclusion. Une exclusion avec un motif mensonger et dont le document est un faux en écritures !

Le motif invoqué :

"Considérant que l'enquête administrative réalisée le 17 avril 2014 a établi que Madame Julie AMADIS a distribué des tracts de soutien dont le contenu met en cause nominativement plusieurs fonctionnaires de l'Etat ainsi que le fonctionnement de l'Académie. ""

LE MOTIF D'EXCLUSION EST UN MENSONGE :
DES TRACTS QUE JE N'AI JAMAIS DISTRIBUES !


Ces tracts de soutien, je ne les ai jamais distribués !
Ce sont les tracts que les parents avaient distribués à la sortie de l'école le vendredi 21 Mars et le lundi 24 Mars 2014.
Séverine Breton, parent déléguée qui a distribué ces tracts témoigne (lire son témoignage manuscrit ci-dessous)
Nous ne nous étions jamais rencontrées avant qu'elle apprenne par un intermédiaire - Yazid Meddad, autre délégué - mon histoire et qu'elle décide de me défendre.
Je n'étais même pas au courant qu'elle et son collègue allait distribuer des tracts de soutien devant l'école le vendredi 21 mars (elle m'a prévenue le matin devant la grille de son intention)  :



  L'INSPECTEUR DE L’ÉDUCATION NATIONALE QUI M A VIRÉE EN 2008 (J’ÉTAIS A L’ÉPOQUE ASSISTANTE PÉDAGOGIQUE) EST REVENU 6 ANS PLUS TARD ME HARCELANT ET ORCHESTRANT MON EXCLUSION DE L’ÉDUCATION NATIONALE à PARTIR DE LA RENTRÉE 2013

Des tracts qui racontent la répression que je subissais depuis le début de l'année scolaire par un Inspecteur qui avait étouffé une affaire de violences à enfants dont j'avais été témoin en 2008.
Suite ma lettre de témoignage de violence auprès de petits de 3 et 4 ans, j'avais été convoquée le vendredi 14 mars 2008 par l'Inspecteur qui organisait mon licenciement en 2008 et a orchestré mon exclusion en 2014.

J'avais à l'époque raconté factuellement comment s’était déroulé cet entretien  : 

"Le Vendredi 14 Mars : Je suis convoquée par Monsieur Patrick Deplanque, inspecteur de circonscription et Mme Hervieu, principale du collège et pilote du réseau ambition réussite Eugène Varlin.
  Mr Deplanque ne compte rien faire concernant cette affaire et soutient l'attitude de la directrice Mme Véronique Combret. Il en fait un portrait élogieux.

Monsieur Patrick Deplanque me reproche d'avoir été voir l'assistante sociale : "mais pourquoi êtes vous allez voir l'assistante sociale ?".
Il y a là une volonté délibérée d'étouffer l'affaire.

S'ensuit une série de reproches qui n'ont aucune logique à part celle qui se résume à ce proverbe "quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage".

Entre autres, on me reproche de ne pas rester le midi avec mes collègues de la maternelle. Et, Monsieur Deplanque se dit "inquiet qu'une personne comme moi puisse devenir professeur des écoles" et "quand on ne partage pas les valeurs de l'Éducation Nationale, il ne faut pas y entrer"... Je lui réponds du tac au tac : " Ah bon parce que les valeurs de l'Éducation nationale, c'est de taper les enfants !!""(Chronologie des faits témoignage de violence à enfants en 2008 alors que je suis assistante pédagogique)

HARCÈLEMENT ET RÉPRESSION D'UNE TÉMOIN
DE VIOLENCE A ENFANTS


Après avoir reçu un avertissement pour avoir écrit à la rectrice pour lui demander de me protéger du harcèlement de Mr Deplanque, j'ai été convoquée et j'ai reçu un avertissement.

UN RAPPORT D'INSPECTION REMPLI DE FAUX EN ÉCRITURES

J'ai ensuite été inspectée alors que je refusais l'Inspection (droit du fonctionnaire).

L' inspection a eu lieu sans les élèves donc. L'avocat à Rouen que j'ai rencontré doutait fortement de la légalité à venir m'inspecter alors que j'avais refusé l'Inspection !
Mais je suis inspectée par un autre inspecteur que celui qui me harcèle.
Un autre inspecteur aux ordres de l'Inspecteur d'Académie qui a rédigé la lettre d'exclusion !

UN INSPECTEUR QUI ME COMPLIMENTE SUR MON INVESTISSEMENT IMPORTANT AUPRÈS DES ÉLÈVES
POUR ENSUITE ME FAIRE PASSER POUR UNE FUMISTE DANS SON RAPPORT

L' inspecteur  a fait bonne figure le jour de l'Inspection et m'a complimentée même pour mon investissement .
"C'est dommage que vous ayez refusé l'Inspection me dit il vous auriez eu une bonne note. Vous êtes quelqu'un de très investie auprès des élèves. On le voit bien."
Mais le rapport ne fait pas état de ces compliments et de ce constat qu'il avait fait "de quelqu'un d’investi dans son travail".
Le rapport d'inspection me présente comme une fumiste !
Il semblerait que ce monsieur ait rédigé un rapport pour faire plaisir à sa direction....
Et comme il a eu sa mutation tant désirée près de son domicile à la rentrée 2014 . ... On peut penser qu'il a été récompensé pour ses bons et loyaux services !

"PAS DE TRACES D’ACTIVITÉS ESTHÉTIQUES"
A ÉCRIT L'INSPECTEUR BASELY SUR LE RAPPORT


Mes élève de CE1 en train de créer des maisons (projet Perrey)

Productions artistiques de mes élèves. Projet avec le satellite Brindeau

Un mois plus tard, je découvre que le rapport d'inspection est truffé de faux en écritures publiques !
Il est indiqué:
"pas de trace d'activités esthétiques"
alors que la classe était remplie de maisons "projet Perrey" crées par les enfants !







J'aime La création artistique et donc il y avait les créations des enfants... J'ai gardé quelques photos qui le prouvent (mais comme j'ai perdu mon ancien ordinateur j'en ai perdu beaucoup).



Les productions artistiques des enfants avaient été exposées dans la rue !

C'est important de mettre en valeur les créations des enfants et le projet "la Grande Lessive" avec le Satellite Brindeau l'avait permis.







Un spectacle de marionnettes avait été réalisé
 un mois et demi avant.
Les enfants avaient fabriqué les marionnettes, inventé leur histoire par groupe et l'avait mise en scène. Il y avait une ambiance de créativité extraordinaire dans la classe tout le mois de novembre et de décembre pour la préparation du spectacle pour les parents. Et tous les parents sont venus voir leurs enfants.



Il était aussi indiqué qu'il n'y avait aucune fiche de préparation spécifique.


"Madame Amadis n'a présenté à ce jour aucune fiche de préparation spécifique"

C"est un mensonge éhonté !

Je faisais en moyenne 4 fiches de
Ma préparation que l'Inspecteur a feuilleté toute une matinée
mais qui est inexistante  selon ses propos dans le rapport d'inspection !
préparation par jour plus un cahier journal !!!! Il y avait 2 gros classeurs (français et maths), et un cahier par discipline. L'inspecteur a pourtant passé plusieurs heures à observer mes fiches de préparation et m'en a parlé pendant l'entretien !










Et j'ai reçu une note de 3/20. Une note pédagogique ! Alors que c'était une inspection administrative !!!!

AUCUNE ENQUÊTE SUR LES ENFANTS TAPÉS
DEPUIS PLUSIEURS GÉNÉRATIONS DANS L’ÉCOLE


"Considérant que l'enquête administrative réalisée le 17 avril 2014 a établi que Madame Julie AMADIS a distribué des tracts de soutien" (lettre d'exclusion 17 juillet 2014)

Les parents d'élèves délégués écrivent au ministre
Vincent Peillon le mercredi 16 avril 2014 (voir lettre au ministre ). Il demande à ce qu' une enquête soit faite concernant le professeur de l'école qui tape ses élèves. Il précise dans leur lettre qu'ils ont recueilli des témoignages et donc qu'ils ont des preuves.

Aucune enquête ne sera menée sur les violences subies depuis 20 ans par plusieurs générations d'enfants dans l'école (voir l'Havrais Vérité)  !!!!

UNE ENQUÊTE POUR SE DÉBARRASSER DE LA TÉMOIN DE VIOLENCE A ENFANTS : UNE "ENQUÊTE"  DE FAUX TÉMOIGNAGES

Et l'Inspection recueille le témoignage de l'agresseur d'élèves contre moi. Un faux témoignage bien sur ! Un témoignage inventant que j'aurai distribués des tracts dans des endroits imaginaires, dont un où je n'ai jamais mis les pieds, le marché d'Harfleur !


D'autres collègues disent m'avoir vu dans le Havre avec des tracts. Mais l'enquêtrice - qui n'est autre l'inspectrice d'académie adjointe qui m'avait convoqué à cause de ma lettre à la rectrice et qui disait avoir bien rigolé avec l'inspecteur de ma lettre - ne demande pas à ces gens "quel tract avez vous vu dans ses mains ?"
Deux jours avant ma suspension je distribuais des tracts dans le Havre anti franceàfric. Ces tracts n'avaient rien à voir avec le tract de soutien auquel l'Inspection fait référence !

AUCUN MEDIA NE PARLE DE CETTE AFFAIRE !

Les médias auraient t-ils peur de l’État ?
Auraient ils peur de se mettre les syndicats en plus à dos ? Le SNUIPP et L'UNSA ont voté mon exclusion, les autres font les morts depuis le début de l'affaire !

Par contre les profs qui tapent dans les écoles (plus de 10 écoles sur le Havre (témoignages recueillis) peuvent continuer à taper, à maltraiter les enfants. ils sont bien protégés. Par tout le système. Protégés par les syndicats, protégés par l'administration, protégés par les médias ... On lit de temps à autre un article sur un parent qui a agressé un prof, un jeune qui a agressé un prof ! Rien sur les enfants agressés par des profs et rien sur une enseignante exclue pour avoir dénoncé des violences !!!!


mardi 2 décembre 2014

Article censuré : "Intelligence avec une puissance étrangère" une insulte couramment utilisée contre les anti esclavagistes du 18° au 21° siècle

Sur l'Obs Tentative de publication du lien vers l'article qu'ils ont censuré
02/12/2014

Article censuré : "Intelligence avec une puissance étrangère" une insulte couramment utilisée contre les anti esclavagistes du 18° au 21° siècle

Cet article censuré (pour "Propos potentiellement diffamatoires ") samedi 29 novembre 2014 peut être lu sur Blogspot


"Intelligence avec une puissance étrangère" une insulte couramment utilisée contre les anti esclavagistes du 18° au 21° siècle


 

 


Par Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF
Le 29/11/14
'Et comme je suis du côté des Africains
je suis une "traitre" à mon pays.
Et il faut m'éliminer"

cf infra

"Dans l'Assemblée les colons (...)
accusaient les Amis des Noirs
de servir des intérêts étrangers
"
CLR James, Les Jacobins Noirs

".....vers la fin de la réunion
le directeur Mr Clabaut a proclamé [à mon encontre] :

"C'est une intelligence au service
d'une puissance étrangère
"
(infra)

Au Togo le revenu moyen mensuel est de 41,70 dollars,
en Centrafrique de 40,8 dollars,
au Tchad de 61,7 dollars,
au Burkina de 55,8 dollars,
au Mali de 55 dollars !
(cf infra)

samedi 29 novembre 2014

"Intelligence avec une puissance étrangère" une insulte couramment utilisée contre les anti esclavagistes du 18° au 21° siècle

Par Julie Amadis
#IpEaVàEaFàF
Le 29/11/14
'Et comme je suis du côté des Africains
je suis une "traitre" à mon pays.
Et il faut m'éliminer"

cf infra

"Dans l'Assemblée les colons (...)
accusaient les Amis des Noirs
de servir des intérêts étrangers
"
CLR James, Les Jacobins Noirs

".....vers la fin de la réunion
le directeur Mr Clabaut a proclamé [à mon encontre] :

"C'est une intelligence au service
d'une puissance étrangère
"
(infra)
Au Togo le revenu moyen mensuel est de 41,70 dollars,
en Centrafrique de 40,8 dollars,
au Tchad de 61,7 dollars,
au Burkina de 55,8 dollars,
au Mali de 55 dollars !
(cf infra)


Les lecteurs habituels de ce blog savent que, après une condamnation en septembre 2012 à payer 31000 euros au chef de la police ONUCI en décembre 2010 pour un article que je n'ai lu que plus d'un an après, j'ai été suspendue de mon emploi de prof des écoles puis exclue pour deux ans. Deux condamnations pour mes activités anti-Franceàfric, anti-violences à enfants.
LIRE AUSSI

La situation des mulâtres à St Domingue en 1789 ressemble à celle de la formoisie de 2014 au Burkina Faso et dans toute l'Afrique



Le 8 avril 2014 - une semaine après ma suspension sans motif - l'Inspecteur d'Académie du Havre, l'Inspecteur de circonscription et les directeurs de Valmy 1 et 2 organisaient une réunion pour les parents d'élèves des deux écoles.

UNE TRIBUNE POLITIQUE ANTI JULIE AMADIS, PRO-FRANCEAFRIC, PRO-VIOLENCE A ENFANTS DÉGUISÉE EN RÉUNION D'INFORMATION POUR LES PARENTS D’ÉLÈVES


L'annonce de la réunion où
je n'étais pas conviée
La réunion du 8 avril 2014 a eu lieu suite à ma suspension de mon poste d'institutrice sans aucun motif.

Des parents délégués sont venus le jeudi 3 avril devant l'école pour informer les parents de ma suspension et protester. Ils ont distribué des tracts. Des policiers sont venus ce même jour  faire la propagande des coups contre les enfants comme méthode d'éducation efficace (source).

L'inspection académique n'avait pas imaginé une riposte de parents d'élèves suite à cette suspension sans motif. Cette action militante du jeudi 3 avril leur a montré que ce n'était pas si simple de suspendre un institutrice appréciée des enfants, en toute illégalité !
D'autant plus qu'un enfant est venu se plaindre auprès d'une mère d'élève qui militait pour ma réintégration que "son maitre le tapait" ce même 8 avril .

Lettre d'exclusion pour 2 ans de mon poste d'institutrice
après avoir dénoncé des violences à enfants en 2008
(persécution de mon inspecteur)
Alors l'Inspection et les deux directeurs d'école ont décidé d'organiser une réunion pour légaliser ma suspension. L'objectif était de me faire passer pour quelqu'un de dangereux ! Qui a des idées politiques dangereuses. Les parents ont - d'après le témoignage de Séverine Breton - demandé ma réintégration dans l’intérêt des enfants. On les a envoyé voir la psychologue de l'école ! Ces gens là se contrefichent complétement des enfants !
"D'autres parents réclament le retour de Mme Amadis pour les enfants.
De là, la directrice conseille aux parents de prendre rendez-vous avec la psychologue de l'école.
Eh oui, ils préfèrent envoyer les enfants en thérapie plutôt que de réintégrer Mme Amadis. C'est le monde l'envers." (témoignage de Séverine Breton, parent d'élève délégué Valmy 1)

UNE TRIBUNE POLITIQUE CONVOQUEE PAR L'IA SERGE TILLMANN

Cette réunion était en fait une tribune politique anti Julie Amadis.

Voici le compte rendu qu'en font deux des parents délégués élus de l'école Valmy dans une lettre adressée au ministre le 16 avril 2014 :
"4° Provocation : RÉUNION DIFFAMATOIRE ET INSULTANTE DE M. TILLMANN devant tous les parents de l'école
Propos diffamatoires tenus par l'inspecteur d'académie du Havre M. Serge Tillmann. Depuis l'accusation ahurissante contre Mme Amadis d'être adversaire de la Françafrique ( provocant l'interruption de Yazid Meddad.... jusqu'à des imputations toute aussi ahurissantes d'antisémitisme. Des propos tenus dans une réunion publique dont nous n'aurons certainement jamais le compte-rendu." (source copie du blog de Séverine Breton déléguée des parents d'élèves)

lettre de dénonciation des directeurs
de Valmy 1 et 2.
Ils n'ont jamais fait de lettre de
dénonciation de leur collègue
qui tape les élèves depuis 20 ans
Pendant une heure j'ai été - en mon absence - injuriée par ces quatre personnes de pouvoir !

ILS M'ONT TRAITEE D'ANTISEMITE

J'ai été traitée d'antisémite, Alors que je combats cela depuis des années... Ensuite, ils ont fait référence à mon combat antifrançafric et j'ai été présentée comme quelqu'un de dangereux.

INTELLIGENCE AU SERVICE D'UNE PUISSANCE ETRANGERE

Et un peu plus tard, vers la fin de la réunion le directeur Mr Clabaut a proclamé :
"C'est une intelligence au service d'une puissance étrangère"

lettre de la suspension sans motif
de mon poste d'institutrice

Yazid Meddad, un des parents d'élèves qui me soutenait me relate ces faits juste après la réunion et me dit en rigolant :
"comme si tu envoyais des armes à Bachar El Assad. N'importe quoi."
(A noter que ce parent délégué que je ne connaissais pas auparavant s'est mis à me tutoyer après ma suspension quand il a commencé à organiser la solidarité)
Il est fort probable que ce qui se veut être une injure "intelligence au service d'une puissance étrangère" fasse référence au combat que je mène pour la libération de l'Afrique du joug impérialiste Français.

POUR MON DIRECTEUR ÊTRE SOLIDAIRE DES AFRICAINS C'EST ÊTRE AU SERVICE D UNE PUISSANCE ÉTRANGÈRE




Je suis Terrienne et donc pour moi le terme "étranger" n'existe pas.
 Il n'y a pas non plus de puissances étrangères.

Il y a des oppresseurs et des opprimés, des spoliateurs et des spoliatés. C'est tout.

Notre devoir de Terrien est d'aider tous ceux qui sont opprimés et exploités. Et je vis dans un pays qui spolie les Africains, qui soutient des dictateurs ...

Mais pour les 'patriotes' français partisans de l'impérialisme, être solidaire avec les Terriens spoliatés, c'est être avec l'étranger.

DANS LEUR GUERRE CONTRE L'AFRIQUE
ILS ONT RÉUSSI A M’ÉLIMINER DE L’ÉDUCATION NATIONALE

A travers ces propos mon directeur révèle qu'il se considère bel et bien en guerre contre l'Afrique.

Et comme je suis du côté des Africains je suis une "traitre" à mon pays. Et il faut m'éliminer.

Et ils ont réussi à m'éliminer de l’Éducation Nationale en faisant des faux témoignages, des dénonciations calomnieuses, des faux en écriture....

"INTELLIGENCE AU SERVICE D UNE PUISSANCE ÉTRANGÈRE" :
LA MÊME INJURE ENVERS LES ANTI-ESCLAVAGISTES EN 1789



En 1789, les colons de St Domingue utilisaient la même injure pour discréditer les abolitionnistes.
C.L.R James, retranscrit les propos tenus par les esclavagistes envers les Amis des Noirs, groupe qui militait pour la fin de l'esclavage.

"Dans l'Assemblée les colons parlaient aussi peu que possible, s'abstenaient sur les résolutions, éludaient toute discussion relative aux colonies, accusaient les Amis des Noirs de servir des intérêts étrangers, niaient que les mulâtres et les Noirs affranchis souffrissent d'injustices, ou promettaient de les faire supprimer par les assemblées coloniales." p 95 CLR James, Les Jacobins Noirs

C'est exactement la même expression utilisée contre les Amis des Noirs ! "Intelligence au service d'une puissance étrangère".

L'Abbé Grégoire
abolitionniste



Les anti-esclavagistes du XVIIIème siècle militaient pour qu'un homme ne puisse plus être la propriété d'un autre homme.
Je milite contre l'esclavage moderne.
L'esclavage dans lequel un homme travaille pour 50 euros par mois et ne peut ni manger à sa faim ni se soigner cesse.

Togo 32 €, Centrafrique 31,3 €, Tchad 47,5 €, Burkina Faso 42,9 €, Mali 42,3 €


Le revenu moyen mensuel dans les pays sous occupation militaire française est catastrophique !
Des revenus qui ne permettent pas aux gens de survivre
Et ce sont ces régimes dictatoriaux là que la France soutient.
Et ce sont dans ces pays que les Bolloré, Bouygues and co ont leur entreprise d'esclavage africain.
Au Togo le revenu moyen mensuel est de 41,70 dollars, en Centrafrique de 40,8 dollars, au Tchad de 61,7 dollars, au Burkina de 55,8 dollars, au Mali de 55 dollars !
source : le journal du net

INDIFFERENCE EN FRANCE AU SORT DES ESCLAVES EN 1788

Juste avant la Révolution, en France tout le monde se contrefichait du sort des esclaves. Mais quand la révolution française a éclaté, cette question a soudainement fait surface.
" Des cahiers de revendications furent rédigés dans tout le pays ; mais le peuple français, comme la grande majorité des Européens de nos jours, avait trop de griefs personnels à faire valoir pour se préoccuper des souffrances des Noirs, et quelques cahiers seulement, en général rédigés par des membres du clergé, demandaient l'abolition de l'esclavage." p 85
Les Franceafricains profitent du j'm'en foutisme des Français sur cette question pour me réprimer.

A la veille de la révolution la bourgeoisie esclavagiste pensait être victorieuse.
"Mais les colons dominicains couraient de victoire en victoire sans prendre garde à ces développements menaçants" (CLR James ibidem)

Mais comme le faisaient les esclavagistes en 1788, les impérialistes français en 2014 font les autruches face à la Révolution Africaine.... Mais c'est même une révolution française et mondiale qui arrive et qui les jugera.



COMPLEMENT
journaldunet.com

Revenu mensuel brut moyen (en dollars) par habitant en 2012
RangPaysRevenu mensuel moyen
101Guatemala261,7 $
102Vanuatu256,7 $
103Égypte250,0 $
104Maroc245,8 $
105Sri Lanka243,3 $
106Swaziland238,3 $
107Congo-Brazzaville212,5 $
108Philippines205,8 $
109Bhoutan201,7 $
110Kiribati188,3 $
111Moldavie187,5 $
112Bolivie185,0 $
113Honduras172,5 $
114Papouasie-Nouvelle-Guinée149,2 $
115Ouzbékistan143,3 $
116Nicaragua137,5 $
117Ghana129,2 $
118Inde127,5 $
119Soudan120,8 $
120Nigéria119,2 $
121Viêt Nam116,7 $
122Lesotho115,0 $
123Zambie112,5 $
124Sao Tomé-et-Principe110,0 $
125Yémen105,8 $
126Laos105,0 $
127Pakistan105,0 $
128Cote d'Ivoire101,7 $
129Cameroun97,5 $
130Îles Salomon94,2 $
131Mauritanie92,5 $
132Sénégal86,7 $
133Kirghizistan82,5 $
134Cambodge73,3 $
135Tadjikistan71,7 $
136Kenya70,8 $
137Bangladesh70,0 $
138Comores70,0 $
139Haïti63,3 $
140Bénin62,5 $
141Tchad61,7 $
142Népal58,3 $
143Zimbabwe56,7 $
144Burkina Faso55,8 $
145Mali55,0 $
146Soudan du Sud54,2 $
147Sierra Leone48,3 $
148Tanzanie47,5 $
149Guinée-Bissau45,8 $
150Gambie42,5 $

151Mozambique42,5 $
152Togo41,7 $
153Centrafrique40,8 $
154Guinée38,3 $
155Érythree37,5 $
156Ouganda36,7 $
157Madagascar35,8 $
158Éthiopie34,2 $
159Liberia30,8 $
160Niger30,8 $
161Malawi26,7 $
162Burundi20,0 $